- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Symphonie n° 12 de Kalevi Aho, lyrique et écologique

Personnalité musicale et intellectuelle majeure de la scène finlandaise, est un symphoniste émérite et reconnu en Scandinavie mais encore trop marginal dans nos contrées francophones. Sa récente symphonie n° 12, composée entre 2002 et 2003, est une œuvre exceptionnelle à plusieurs titres. Tout d’abord, elle a été composée pour l’acoustique naturelle des pentes du mont Luosto en pleine Laponie finlandaise. Fruit d’une idée du maire local qui voulait une partition spéciale pour cette montagne et de nombreux rebondissement, la symphonie fut créée en 2003 par cette présente équipe artistique.

Ecrite pour un double orchestre de 120 musiciens, la partition est spatialisée et les musiciens sont répartis tout autour du public. Les quatre mouvements de la pièce tirent leur inspiration primaire des environs naturels et traditions de cette terre froide et inhospitalière des confins de l’Europe. C’est un peu, une symphonie alpestre des années 2000 avec son programme précis qui culmine, comme le modèle straussien, dans un «furieux orage de montagne».

L’imposante nomenclature instrumentale requiert de nombreux instruments de percussions : larges tambours de chamans, cloches d’église, éliophones, tambours de cordes, bâton de pluie, tambour d’océan… Le tout contribue à sculpter dans la glace une partition aride mais lumineuse.

Cette musique est massive, granitique mais poétique et suggestive alors que le savoir faire orchestral du compositeur sait déclencher des cataclysmes. Tout est aussi très organisé et ne verse jamais dans le concours de décibels. Cette symphonie âpre et minérale possède indubitablement un fort potentiel émotionnel et dramatique. Elle est idéalement servie par des artistes engagés et mis en valeur par, encore une fois, le talent technique des ingénieurs BIS.

(Visited 143 times, 1 visits today)