- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Alexandre Alyabiev, romantisme à la russe

Figure très oubliée de l’histoire de la musique, connut une vie trépidante et dramatique. Né dans une grande famille aristocratique et prestigieuse, il se consacre brillamment (influence familiale oblige) à la vie militaire avant de connaître la déchéance sociale et l’exil avec «en prime» une fausse accusation de meurtre. Elevé en Sibérie auprès d’un père gouverneur, il embrasse la carrière militaire tout en composant quand les campagnes lui permettent. Des partitions d’importance comme la symphonie pour quatre cors et orchestre ou la chanson ukrainienne le cosaque sur le Danube voient alors le jour. Se détachant peu à peu de la chose militaire, il vit le cours de sa vie basculer. Une vie d’errance, puis une injuste condamnation marquèrent cet homme, mais jamais les coups du destin l’empêchèrent de composer autant des vaudevilles russes que des romances.

Sa place dans la vie musicale russe reste centrale : il initia le genre du cycle vocal et fit faire de gros progrès à la science de l’orchestration. D’autres grands compositeurs, comme Glinka et Tchaïkovski, lui rendirent hommage.

L’excellent orchestre de chambre Musica Viva conduit par est un guide précis et efficace dans ces différentes partitions bien troussées et parcourues d’un beau souffle romantique. L’orchestration est solide et l’inventivité mélodique s’avère séduisante. On passe ainsi un beau moment à la découverte de ces différentes pièces même si l’on préfère le charme à la fois désuet et léger des variations sur un thème ukrainien à la symphonie pour cors. Les ouvertures sont elles tumultueuses et épiques.

(Visited 133 times, 1 visits today)