ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Carmen par Antonio Gadès et Carlos Saura, une légende intacte


C’est une armée de danseuses et de danseurs prêts à combattre, dans une salle de répétition, qui ouvre cette reprise du légendaire Carmen, créé en 1983 par et de . Depuis la mort du chorégraphe en 2004, la Fondation a créé une compagnie de ballet dont la mission est de remonter ses ballets immortalisés à l’écran par . Ils relèvent cette mission avec rigueur et fougue.

Visages concentrés, corps fermes et dressés, les danseurs font leurs gammes avec une grande efficacité scénique dans ce premier tableau percutant. Dans une scénographie sobre et moderne, le mythe de Carmen inspiré du roman de Prosper Mérimée est entièrement désossé. Ainsi resserrée, l’action gagne en intensité dramatique, sans le folklore qui entoure généralement ce drame,

et se concentre désormais autour des principaux personnages que sont Carmen, José et Escamillo. Chacun d’entre eux est résumé en quelques pas : la marche militaire pour José, les passes pour Escamillo et un flamenco fougueux et rageur pour Carmen. Face à une Carmen un peu mûre, les deux personnages masculins manquent parfois de caractère et de visibilité.

Offrant une lecture plus authentique du chef-d’œuvre de Mérimée que l’opéra de Bizet, ce Carmen sans fioritures ménage une alternance parfaite entre scènes dramatiques dépouillées et scènes de groupe qui permettent à chaque danseur de briller. La compagnie est extraordinaire de vigueur, tant du côté des danseurs que des vieux chanteurs qui participent eux aussi à la danse. C’est un spectacle total où danse, musique et théâtre ne font qu’un, où l’on joue des castagnettes, où l’on claque des doigts et où l’on frappe des cannes.

Crédit photographique : © DR