- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Trois partitions fondatrices d’Alfred Schnittke

Composé en 1979, le Concerto pour piano et orchestre à cordes est avec le Requiem écrit pour le Don Carlos de Schiller l’une des œuvres les plus bouleversantes de la carrière d’, considéré très justement comme un des compositeur ex-soviétiques le plus important après Chostakovitch. Tout en contrastes, cette œuvre émeut profondément autant qu’elle peut surprendre. Au piano qui égrène entre deux clusters des mélodies tonales évoquant Chopin, Beethoven, le jazz ou la valse, répondent les élégies torturées et microtonales des cordes, provoquant ainsi des interactions étonnantes qui ont toujours été la marque de fabrique du compositeur.

Le Russian State Academy Orchestra interprète cette œuvre avec une nervosité qui fait merveille dans les passages rythmiques. Mark Gorestein semble avoir privilégié une interprétation plus brute et plus torturée du Concerto à celle, plus lisse et contemplative, que d’autres ont préféré dans le passé.

Le disque s’achève par deux morceaux composés pour des épreuves de concours : les Variations sur un accord et Improvisation & Fugue, interprétées par la pianiste . Deux pièces expressionnistes, parfois sérielles, qui reflètent déjà les préoccupations syncrétistes du compositeur, et qui à ce titre méritent d’être entendues.

(Visited 143 times, 1 visits today)