ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Marc Trénel : Bassons par ci et par là

« Sa sonorité n’est pas très forte, et son timbre, absolument dépourvu d’éclat et de noblesse, a une propension au grotesque, dont il faut toujours tenir compte quand on le met on évidence », disait du basson Berlioz dans son Traité d’instrumentation. D’ici à traiter le basson en instrument soliste à part entière en musique de chambre, il fallut attendre la fin du XIXe siècle en France. Duo remarqué dans un disque tout Dutilleux qui réunissait des pièces pour vents et piano (Clef ResMusica), le bassoniste accompagné au piano par se retrouvent pour un disque offrant un panorama de pièces françaises écrites entre 1898 (Solo de Pierné) et 1978 (Hallucinations de Bernaud).

Encore aujourd’hui le répertoire français pour basson est mince et reste représenté essentiellement de pièces écrites sur commande pour les épreuves des concours du Conservatoire de Paris. Deux exceptions sur ce disque, les nostalgiques Trois pièces de Kœchlin, qu’il vaut probablement mieux éviter d’écouter un dimanche après-midi de bruine, et la charmante Sonate de Saint-Saëns, écrite la dernière année de sa vie et qui saura séduire ceux qui encore résistent à ce compositeur. La très bonne surprise est la Sonatine d’. Alors que les symphonies d’après-guerre de ce compositeur néo-classique n’avaient pas convaincu (voir notre article des Symphonies 7 à 9 chez Chandos), cette œuvre écrite pour le concours du Conservatoire de 1958 est pleine de sève, de poésie, de variété, et dépasse largement sa fonction utilitaire de mesure-étalon pour une compétition. Un disque pour amateurs de cet instrument, réalisé avec soin et talent.