- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Une chaleur hispanique bienvenue

Avec ce froid qui ne veut pas nous quitter nul concert ne pouvait être préférable. Entièrement consacré à la musique hispanique, interprétée ici avec fougue par des musiciens idiomatiques, notre orchestre toulousain a fait des étincelles. est l’un des meilleurs interprètes de Falla dont il a gravé nombre d’œuvres. Il s’est entouré de deux solistes parfaits pour nous proposer une interprétation somptueuse et savoureuse de ces partitions brillantes.

Si l’ouverture du compositeur Argentin , n’évite pas formules de remplissages et quelques longueurs elle propose des moments originaux et bien agréables avec de superbes solos pour les instrumentistes. Une belle interprétation a su tirer le meilleur de cette partition.

Ce sont les deux œuvres de Falla qui ont été les plus inspirées et tout particulièrement la version intégrale du Tricorne si rarement jouée. La poésie qui se dégage des Nuits dans les jardins d’Espagne s’est déployée sous la direction ample et passionnée de . L’orchestre a démontré sa capacité à offrir les couleurs chaudes et généreuses demandées. Et Javier Perianes avec beaucoup de panache a interprété sa partie qui sans être celle d’un concerto pour piano en est bien proche.

Mais c’est dans le Tricorne débuté par des «Olas» et des claquements de mains des musiciens, que l’humour, la puissance et la rugosité de certains morceaux ont été révélés. Cette partition joue sur des contrastes parfois abruptes qui, ici, ont été totalement assumés. C’est le final qui a semblé déplacer des montagnes par une force irrésistible. Le public réchauffé par tant de générosité a fait un beau triomphe aux artistes. Toulouse est bien aux portes des Espagnes !

Crédit photographique : Josep Pons © DR

(Visited 110 times, 1 visits today)