ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

La musique des sphères

(ou Josquin Deprez) a profondément marqué la musique occidentale en une période où, rangée parmi les sciences, la musique faisait partie des enseignements supérieurs et devait décrire la perfection de la création. Si elle est peu sensuelle et très construite, elle devait avant tout parler à l’intelligence. Il reste de cette conception élitiste une forme d’austérité à l’écoute de ce CD avec peu de nuances, des voix très homogènes et droites, un chant toujours égal. Mais un charme lancinant et quasi hypnotique s’insinue en nous, faisant connaître une sensation étrangement familière. C’est l’admiration un peu médusée devant une œuvre dont il est possible de saisir la grandeur étonnante à l’instant mais sans percevoir toutes les finesses à la fois. Les interprètes de l’ dont les voix se marient admirablement de trois à cinq voix semblent très à l’aise dans ces mélismes et enchevêtrements complexes dans lesquels chaque voix compte autant. Bien des pièces choisies ici sont dédiées au culte marial. La virtuosité de composition de Deprez se révèle tout du long, mais c’est plus particulièrement dans l’ars combinatoria, mêlant chanson et textes sacrés dans le Stabat Mater que son génie spécifique éclate. La lisibilité de sa ligne vocale est une particularité que chaque chanteur sait respecter à la lettre, ainsi chaque écoute de ces motets peut être différente.

Maître incontesté de l’art franco-flamand, Josquin Deprez a été très aimé. Ainsi trente-trois ans après la mort du maître, Jachet de Mantoue lui rend un hommage, dans une pièce à cinq voix qui n’hésite pas à citer bien des motets. Cet imposant Ave verum montre combien l’assimilation parfaite du modèle immortel a permis un développement polyphonique fascinant. Cette pièce étonnante qui clôt le CD reste une découverte pleine de surprises, mêlant maître et élève comme rarement, rendant perceptible le devenir d’une tradition admirée.

Le prise de son rend perceptible les belles qualités acoustiques de l’abbaye Saint-Michel en Thiérache. Les voix y sonnent libres et belles.