- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Saint-Saëns pour violoncelle et orchestre : un romantisme touchant

Cet enregistrement vaut le détour, et ce, à plus d’un titre ! En effet, le répertoire est particulièrement original. Saint-Saëns ? Vous lisez bien… Il s’agit de l’œuvre complète pour violoncelle qui se termine, (cerise sur le gâteau), par une très belle version du «Cygne» extrait du Carnaval des Animaux.

Les deux Concertos ont été enregistrés il y a peu par l’excellent Jamie Walton, avec le Philharmonia Orchestra of London, sous la direction d’Alex Briger (Quartz). La technique irréprochable et l’inspiration romantique en faisaient déjà une référence. et n’ont cependant rien à envier grâce à leur performance très convaincante, sensible et inspirée. Un romantisme également fervent, servi par une technique sans faille. Et un programme plus complet – ou du moins plus homogène – puisqu’il est ici question de l’œuvre intégrale pour violoncelle et orchestre.

Outre les deux Concertos aux difficultés et à la veine romantique indéniables, la Suite pour violoncelle et orchestre en mineur op. 16 en cinq mouvements, de conception très néo-baroque laisse la part belle à l’instrument soliste qui chante de manière lyrique, soutenu par un orchestre à la fois dynamique et discret. Les mêmes caractéristiques se retrouvent dans la pièce suivante, la Romance pour violoncelle et orchestre en fa majeur op. 36. La chaleur vibrante du violoncelle s’impose à l’orchestre, très équilibré avec des solos très expressifs. La verve passionnée de l’Allegro appassionato pour violoncelle et orchestre op. 43 ne peut que susciter l’émotion et l’attention de l’auditeur.

Un enregistrement vraiment réussi, avec une bonne prise de son, qui offre un très bon équilibre entre l’orchestre et le soliste. A conseiller vivement…

(Visited 97 times, 1 visits today)