- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Paavo Järvi toujours plus fort, toujours plus haut !

Ce quatrième volume et avant-dernière étape de l’intégrale des symphonies de Beethoven avec et ses philharmonistes de Brême (la Symphonie n°9 est annoncée pour l’automne) nous emmène encore plus loin dans l’exploration du texte beethovénien. Il est ainsi fort amusant de constater que ce disque est édité, avec le même programme, quelque temps après celui de Philippe Herreweghe!

On pouvait craindre du jeune chef, habitué à traiter avec énergie les symphonies de Beethoven, une Pastorale«secouée» . Mais, le musicien prend cette approche à rebrousse poil et impose une lecture picturale mais contrôlée et millimétrée de l’illustre pièce. Dans l’absolu, on peut certainement regretter le côté intentionnel des nuances ou des phrasés, mais l’intelligence du chef est de toujours rester au point d’équilibre entre musique et intellect, entre muscles et nerfs. Le chef parvient à laisser les instrumentistes dialoguer et respirer avec subtilité et poésie. Dans cette partition, toujours délicate à cerner, , fait preuve d’une maturité artistique exemplaire.

La Symphonie n°2 avance avec, comme toujours chez Järvi, un sens inexorable de la pulsation et des gradations. L’artiste mène ses troupes rapidement mais il ne précipite jamais son geste et contrôle toujours le flux musical. Il en résulte une Symphonie n°2 cursive et précise qui emporte l’auditeur dans un tourbillon de vigueur juvénile.

Cette nouvelle étape est encore un jalon majeur pour une intégrale qui marque les années 2000 avec celle d’Osmo Vänska (Bis).

(Visited 112 times, 1 visits today)