ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Neuf orgues envahissent Saint-Eustache à Paris pour Jean Guillou

en rêvait depuis longtemps, il l’a fait ! Grâce à l’aide d’artistes étrangers, allemands et italiens qui ont cru en cette délirante aventure. Ce document exceptionnel nous montre la genèse de cette œuvre, menée de main de maître par le chef allemand Johannes Skudlik. Ce n’est pas une mince affaire de réunir huit orgues positifs à tuyaux, les transporter, les accorder, les répartir aux quatre coins d’une grande église, les faire dialoguer avec un grand orgue, le tout en parfaite harmonie et synchronisation, avec le relief supplémentaire des percussions. Cette œuvre est le témoin de l’activité récente du maître en la matière. Il s’en explique assez longuement dans le DVD, pour que l’on puisse le suivre dans son monde bien particulier, bien connu de ses fans. Le documentaire relatant de toute la préparation de l’œuvre, les répétitions en Allemagne, l’arrivée des orgues à Saint-Eustache, les problèmes liés au grand orgue (console des claviers en panne), la mise en place d’une vaste entreprise : tout cela excite la curiosité, et nous fait désirer le moment tant attendu du concert. Tout le monde à sa place, concentration maximum pour que chacun reste dans la course, un élan admirable émerge peu à peu de cette œuvre insolite, grave et incantatoire.

est heureux, il voulait sortir l’orgue de son carcan habituel, le libérer de toutes parts, d’où ce titre à la limite provocateur, mais évocateur d’un esprit de liberté, obtenu malgré la complexité du dispositif mis en œuvre. L’acoustique de Saint-Eustache rassemble les voix des orgues en un chant venu des quatre coins de l’univers. On se laissera porter et entraîner par cette déferlante. A la suite de l’œuvre d’une durée de 30 mn environ, le Maître nous convie à une improvisation sur le grand orgue dont lui seul a le secret : Alchimie des sons renouvelée à chaque fois… depuis ses fameuses Visions cosmiques de 1968. Pour l’anecdote et en guise de bonus, sur orgue positif s’il vous plait, Jean Guillou avec la complicité du chef Johannes Skudlik également organiste, s’amusent en un agréable concerto à deux orgues de W. F. Bach. L’image amenée par le DVD est sans nul doute un plus très appréciable pour «accrocher» vraiment à cette œuvre : les vues sont belles et le son soigné.

En conclusion, un rare et excellent DVD sur l’orgue de notre temps, à ne pas laisser passer.