- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Première intégrale Gaston Litaize, grand maître de l’orgue français

Quel évènement ! Voilà un compositeur organiste qui a traversé allègrement le XX° siècle, a marqué son temps notamment comme un grand pédagogue. Enfin aujourd’hui lui est rendu un grand et juste hommage. Anciens élèves du maître, et n’ont pas hésiter à enregistrer l’intégralité de son œuvre d’orgue. Un premier volume déjà publié chez K617, trouve dans ce coffret sa juste place aux côtés de quatre nouveaux disques. De quoi se rassasier d’une musique, souvent inconnue même des spécialistes, pleine d’éblouissements, d’humour et de vie. Les divers Cds regroupent les œuvres par genre : les deux premiers sont consacrés à l’organiste liturgique, de Noël à la Toussaint, ensuite les douze pièces pour grand orgue, les 24 préludes liturgiques, et un dernier intitulé « le virtuose ».

Organiste aveugle, a largement fréquenté l’univers de l’institut national des jeunes aveugles de Paris, il fut titulaire de son église la plus proche, Saint-François-Xavier, boulevard des invalides à Paris. Il fait partie de toute cette école de musiciens non voyants qui, depuis André Marchal jusqu’à Jean-Pierre Leguay honorent l’art organistique français. représente un courant assez différent de certains de ses contemporains, Messiaen ou Jehan Alain, par ce que l’on pourrait appeler un certain néo-classicisme, ancré dans la tradition, mais non avant-gardiste. Sa musique est fluide, l’harmonie est souvent audacieuse, voire insolite parfois, le côté pédagogique à l’usage des commençants (ou presque) figure en bonne place dans son œuvre. N’oublions pas que, professeur au conservatoire de Saint-Maur, il forma la plupart des grands organistes de notre temps, dont en autres Olivier Latry.

Ce coffret nous permet aussi d’entendre trois orgues remarquables : le grand orgue des Quinze-Vingts à Paris, fort enregistré déjà, à juste titre traduit remarquablement l’univers de Litaize. L’orgue de chœur de la même église, plus rare au disque, intervient dans les pièces à deux orgues (Pentecôte), et en solo dans quelques pièces liturgiques. L’orgue neuf de Bondue dans le nord sert les fameux préludes liturgiques, bien connus des apprentis organistes. L’interprétation d’ et de , qui fréquentèrent assidûment le maître, illustre à quel point ils sont les ambassadeurs idéaux pour nous livrer cette somme ardente et bouillonnante. Un coffret indispensable pour connaître (enfin) celui dont on fête en cette année le centenaire de la naissance.

(Visited 410 times, 1 visits today)