- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Le vent de la transcription dans les concertos de Bach

fut le premier à remanier ses propres partitions, utilisant et transposant des thèmes de compositions antérieures afin de construire de nouvelles œuvres. C’est dans cette logique que s’inscrit le disque, conçu et dirigé par le bassoniste . Chacun des concertos enregistré est reconstitué à partir d’extraits de cantates ou d’autres partitions ; le point de départ est constitué par les pages conservées des concertos pour instruments à vents de Bach. Il ne s’agit pas d’une recherche musicologique rigoureuse : disons plutôt que le disque revendique la liberté qui existait au début du XVIIIe siècle dans le choix des formations instrumentales et dans l’art de l’arrangement.

Peut-être les mouvements rapides sont-ils parfois un peu lourds, mais dans l’ensemble, l’interprétation est tout à fait réussie et la Kammerakademie de Potsdam réalise une basse continue de qualité. La partie de basson avec les solos tenus par sont remarquables : le premier mouvement du Concerto pour basson, cordes, hautbois d’amour di ripieno et basse continue est gai, preste et joyeux, l’instrument est mis en avant tout en finesse et en légèreté. Dans la Siciliano qui suit, plus lente, on a apprécié la maîtrise des phrasés et des accents ainsi que les tenues émouvantes. L’Adagio du Concerto pour hautbois est lui aussi fort expressif. Les timbres du basson, du hautbois et du hautbois d’amour se distinguent honorablement, l’orchestre accompagne les solistes avec goût, et à l’issue de cette écoute, on ne regrette nullement que cette transcription ait été enregistrée.

(Visited 437 times, 1 visits today)