- ResMusica - https://www.resmusica.com -

L’orgue baroque à la cour de Vienne

Le label NCA (New Classical Adventure) nous propose deux volumes consacrés à des orgues historiques baroques Viennois. Deux instruments déjà connus et enregistrés, mais ici présentés dans le meilleur contexte musical, puisque nous y entendons le répertoire qui leur fut destiné. Les pochettes, très bien présentées nous donnent tous les détails sur les historiques de ces orgues et aussi sur les compositeurs qui s’y rapportent. La prise de son est très soignée, on déguste pleinement les sonorités rares de ces instruments remontant aux XVII et XVIII° siècles, et pratiquement conservés dans leur état d’origine. Les œuvres musicales sont belles, attrayantes, bien écrites dans ce langage polyphonique qui faisait autorité en ce grouillant XVIIe siècle, et qui puise son inspiration à la croisée des chemins des divers styles européens. L’Italie domine évidemment avec Froberger, le génial élève de Frescobaldi, le plus grand claviériste en Allemagne avant Bach, et puis , cosmopolite à souhait qui puise ses idées en France, en Italie, et un peu chez lui aussi. Ses toccatas sont bariolées, virtuoses, énigmatiques parfois : Il manie les notes inégales avec un rare bonheur, mettant la perspicacité des interprètes à rude épreuve.

Les deux organistes Jeremy Joseph et sont rompus à ces difficultés et nous proposent tous deux un jeu fluide, solide et très orienté vers le chant. La rhétorique baroque est encore ici bien présente, et les extases mystiques ne sont pas loin (Toccata pour l’élévation de Froberger), même si quelques pièces peuvent s’admettre au clavecin. Il y a une sonorité propre à ces instruments autrichiens et allemands, qui diffèrent radicalement de leurs homologues français. Les pleins jeux ont une pâte particulière : on la retrouve sur d’autres orgues historiques comme le célèbre Gabler de Weingarten. Conçus pour la polyphonie, ils se plient aussi au jeu du «canto» grâce à quelques registres de détails tout à fait caractéristiques : cromornes, régales ou autres violes de gambe. Certaines œuvres dont les Magnificats et versets de Kyrie et Gloria, font judicieusement intervenir une excellente schola grégorienne qui replace ces pièces dans leur contexte musical et liturgique.

Cette anthologie en deux CDs offre donc un panorama attractif qui permet de se rapprocher dans les meilleures conditions de tout un monde, au carrefour de l’Autriche.

(Visited 155 times, 1 visits today)