- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Le jeune Katsaris au concours Tchaïkovski

Le pianiste franco-chypriote Cyprien Katzaris a créé son label en 2001, constitué de deux collections phares incluant des enregistrements live : l’intégrale des concertos pour piano de Mozart et « Archives». Ce disque est le 21e de cette dernière série, et comme son titre l’indique, c’est un enregistrement public lors du 4e concours international de piano Tchaïkovski de Moscou, en 1970. Remastérisé, le son considérablement amélioré par rapport à la bande d’origine laisse cependant entrevoir les conditions d’enregistrement de l’époque, avec notamment de légers bruits de fond – ce qui fait en même temps le charme des archives sonores de l’ère analogique.

Pour un pianiste alors âgé de 19 ans, venant de terminer ses études et n’ayant «qu’une expérience très limitée du public», comme il le raconte lui-même dans le livret (c’était sa première participation à un concours international), son interprétation est étonnamment maîtrisée, d’autant plus dans un contexte de compétition très rude. Comme c’est souvent le cas pour de grands concours, le programme est très éclectique, couvrant toutes les périodes, de Bach à une œuvre contemporaine. Malgré la diversité stylistique imposée, Katsaris semble exceller dans toutes les pièces qu’il a jouées. Ainsi, on appréciera le dynamisme et la dramaticité dans les Etudes de Chopin et de Rachmaninov, la virtuosité dans celle de Liszt, le lyrisme dans Octobre de Tchaïkovski, la légèreté dans Haydn et la gravité dans Bach, même si de nos jours, grâce aux travaux des «baroqueux», certains interpréteraient assez différemment Bach et Haydn. Pour les notes répétées de Toccata de Jaan Rääts, compositeur estonien connu surtout pour ses musiques de film dans les années 1960 et 70, Katsaris déploie une considérable énergie, comme s’il jouait sur une percussion. Une prestation vivement appréciée par l’auditoire si l’on en juge par les applaudissements et les acclamations de celui-ci.

Le livret contient le texte du pianiste lui-même, intitulé «souvenirs moscovites», qui nous relate diverses anecdotes relatives à sa participation.

(Visited 147 times, 1 visits today)