ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Nouvelle mouture de l’ouvrage célèbre sur l’orgue de Jean Guillou

Une nouvelle fois, cet ouvrage mythique nous revient en une version largement revue et corrigée. Pour ceux qui connaissent déjà la version primitive, le lecteur trouvera dans le présent ouvrage un livre nouveau, suivant une évolution bien compréhensible de l’auteur en matière d’orgue.

La première partie de ce livre, au titre évocateur, et très proche des éditions précédentes : elle nous parle des temps anciens de l’orgue et de leur lente évolution au cours des siècles. L’approche de est ici émaillée par des réflexions personnelles, originales, qui ne sont pas toujours guidées par la musicologie traditionnelle, mais n’en sont pas moins captivantes à bien des égards. Vient ensuite une description des jeux de l’orgue, chère à qui a coutume de nous parler souvent de leurs timbres bien particuliers, se rassemblant souvent tel les instruments de l’orchestre. S’en suit logiquement un grand chapitre sur l’art de la registration, où les théories très personnelles de l’artiste sont développées et reprises également dans les disques joints. Il nous parle également de la manière de «toucher» un orgue, et de l’interprétation, jusqu’à l’improvisation et la création.

Nous retrouvons aussi un sujet cher au cœur de , à propos de ses conceptions pour une facture d’orgue renouvelée, ayant abouti sous sa direction, à la construction de divers instruments par les facteurs Kleuker, ou Van den Heuvel. L’orgue à géométrie variable est une nouvelle fois évoqué, qui permettra selon l’auteur de résoudre une grande partie des problèmes liés à la structure même d’un orgue, en particulier en matière de création musicale. Une ébauche de ce concept a été proposée à l’église Saint-Eustache à Paris dans son œuvre La révolte des orgues mettant en mouvement plusieurs orgues positifs répartis dans la nef et dialoguant avec le grand orgue. Cet ouvrage résume bien la pensée de Jean Guillou en cette année de son 80ème anniversaire, c’est un bel hommage qui lui est rendu ici, et par ses prises de position parfois très originales, on appréhende combien ce grand musicien occupe une place d’importance dans le paysage musical français.

Il faut également féliciter Sylviane Falcinelli pour le travail remarquable de documentation et de mise en forme de cet ouvrage, elle nous livre aussi dans cet ouvrage la discographie complète de Jean Guillou, ainsi que le catalogue général de ses œuvres, le lecteur comprendra le caractère précieux de l’ensemble. L’enregistrement des deux CDs réalisés à la Besnardière est inédit, quelques surprises nous y attendent comme deux œuvres étonnantes de Gesualdo et Michelangelo Rossi, et des extraits des Pièces furtives de Jean Guillou, remarquablement captées par Jean-Claude Bénézech, ingénieur du son officiel du Maître.