- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Paloma Kouider sans aucun doute

Choix audacieux que d’associer Beethoven et Liszt. C’est pourtant celui qu’a fait , une jeune pianiste française de 23 ans.

Les contrastes des rhapsodies de Liszt ont été un des moteurs de qui y voit une possibilité d’»explorer à l’infini les ressources de l’instrument», réussissant avec brio le défi qui était sien et prouvant par là-même sa grande compréhension de l’œuvre dans toute sa dimension personnelle. Ainsi, elle ne modèle pas l’œuvre de Liszt pour se l’approprier, mais se met au service de la mise en scène du compositeur hongrois : mélodies et rythmiques sont admirablement façonnées, tel un panorama de la Hongrie peint sous nos yeux, dévoilant ainsi par son jeu l’amour d’un homme pour sa patrie et nous enchantant tant que l’on se surprend à rêver de la Hongrie comme le faisait Liszt.

Dans cette même optique, celle de retranscrire un paysage, la jeune pianiste a porté son choix sur deux sonates de Beethoven (répertoire qu’elle affectionne d’ailleurs tout particulièrement), y voyant des paysages bucoliques, une fraîcheur, qu’elle sait nous faire partager à l’aide de son seul piano. Les sonates se révèlent primesautière, bucoliques, sans se départir de leur teinte parfois mélancoliques. La jeune fille réussit avec brio à entourer son interprétation des sonates de Beethoven d’un toucher clair, limpide et profond.

Les sonates de Beethoven et les Rhapsodies de Liszt ont trouvé une interprète de talent en la personne de Paloma Kouider. Chaque enregistrement – d’une grande qualité au demeurant-, sous les doigts de la pianiste, révèle toute sa profondeur sans jamais se départir d’une simplicité qui sublime les œuvres qu’elle a choisi de nous faire partager. Nul doute que la jeune fille est promise à une carrière des plus prometteuses.

(Visited 240 times, 1 visits today)