- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Naissance d’un orgue dans le Loiret

L’arrivée d’un orgue neuf dans notre pays constitue un évènement, surtout lorsqu’il s’agit d’un orgue bien typé et représentatif d’un de ces grands courants qui firent l’Europe des orgues. L’un des plus représentatifs en effet fut celui qui se développa dans l’Allemagne du Nord à partir de la fin du XVI° siècle. De grands facteurs d’orgues couplés à quelques compositeurs de génie donnèrent un élan décisif à la musique d’orgue jusqu’à Johann Sebastian Bach. Un orgue de cette esthétique sans compromis, nous est proposé ici grâce aux travaux éclairés de Bertrand Cattiaux, l’un de nos plus grands facteurs d’orgue français, qui confirme une nouvelle fois ici son immense talent. Basé sur le fameux « werkprinzip » Hambourgeois, le buffet s’organise suivant les divers plans sonores de l’instrument : positif de dos, grand orgue, positif de poitrine, encadrés par les deux tourelles de pédale. La composition s’inspire pleinement de l’esthétique du nord, ainsi que l’harmonisation de l’instrument qui n’est pas sans rappeler celle d’Arp Schnitger avec un tempérament ancien bienvenu.

Avec de tels atouts, les grands auteurs qui firent la gloire de cette époque sont quasiment tous représentés ici pour nous offrir les plus beaux moments de leur répertoire. A l’orée du XVII° siècle, la rhétorique baroque bat son plein entre « stylus fantasticus », les effets divers dont les fameux échos suggérés par Sweelinck ou les bavardages de Scheidemann. Nous sommes littéralement plongés dans un univers de discours. C’est bien cela que nous entendons ici au travers de pièces de style libre (préludes et fantaisies) ou de chorals. La belle voix timbrée de Marie-Claude Vallin est là pour nous rappeler cette place fondamentale du chant dans cet art  du choral baroque.

L’organiste , désormais l’heureux titulaire de ce nouvel orgue, par son jeu impeccable et au style juste, s’amuse à comparer la même mélodie de choral traitée par divers auteurs et n’hésite pas à jouer la carte de la couleur au travers de quelques mélanges savoureux. Certains jeux incontournables comme la trompette, la régale ou la sesquialtera font merveille dans ces pièces. L’organiste a du choix, cet orgue le porte et l’inspire. Saluons une nouvelle fois le label Triton qui nous aide à mieux connaître le monde de l’orgue, qui nous étonne et nous surprend toujours.

 

(Visited 313 times, 1 visits today)