- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Marie Chouinard ou la compagnie des masques

Le monde de est peuplé d’êtres étranges, mi elfes mi mutants, aux corps androgynes et aux visages figés.

Une danse organique et primitive qui s’accessoirise de nombreux clins d’yeux : le masque de Nicolas Sarkozy (comme tous les chefs d’Etat des pays visités par la compagnie), une paire de lunettes et des prothèses d’oreilles. Cris primaux, corps à corps primitifs, explore tout l’univers de ces êtres initiés dans un rituel quasi religieux.

Cependant, passées les vingt premières minutes du spectacle, où l’effet de surprise joue à plein dans des tableaux saisissants, les séquences se succèdent sans apporter de sens nouveau. On finit par décrocher en admirant ces excellents danseurs qui geignent et gloussent à l’excès. La musique (vocale et percussive) signée ne facilite pas non plus l’adhésion, par son côté hiératique. La chorégraphe offre cependant une amusante sarabande, avec cette compagnie des masques de bébés, de personnes âgées ou de présidents, qui esquissent une danse comme les bébés joufflus de l’eau d’Evian.

Crédit photographique : © Sylvie-Ann Paré

(Visited 180 times, 1 visits today)