- ResMusica - https://www.resmusica.com -

A la mémoire de… la maison de Willem Mengelberg

Cet opuscule publié par la Fondation de Sent en Suisse, très agréablement présenté par l’éditeur néerlandais Louis Gauthier, est toutefois malheureusement bien trop ridiculement court (28 pages) pour pouvoir servir dignement et sérieusement la mémoire de l’immense chef d’orchestre hollandais (1871-1951) qui régna sur l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam pendant un demi-siècle, de 1895 à 1945. Et on pourrait en dire tout autant de la partie vidéo en DVD qui ne fait que 24 min 50 !

Bien sûr, ce DVD est surtout dévolu à l’histoire de la Chasa Mengelberg, ce somptueux chalet que s’était fait bâtir patiemment de 1911 à 1922 à Zuort, petit hameau situé en Basse-Engadine, dans le canton des Grisons en Suisse, après être tombé amoureux de la région… Et à ce point de vue là, le documentaire est une totale réussite au niveau d’une cinématographie impeccable de Pierre Meyer, montrant admirablement l’habitation dans son contexte géographique ainsi que son évolution : y recevait des personnalités comme Richard Strauss, ou Pierre Monteux, et il y est décédé le 21 mars 1951, une semaine avant son 80e anniversaire. Il avait émis le souhait que la Chasa devienne après sa mort une résidence d’été à perpétuité pour les musiciens du monde entier, et elle devint ainsi une maison d’hôtes, finalement destinée récemment à tout un chacun.

Le documentaire est agrémenté d’interprétations de Mengelberg en fond sonore, et de (trop !) courts extraits de films où on le voit notamment diriger. Et c’est bien là où l’occasion est ratée de n’avoir pas pris l’opportunité de joindre à ce documentaire le film légendaire d’une vingtaine de minutes, réalisé en avril 1931 par le consortium germano-hollandais Tobis-Schulmeister au studios d’Epinay-sur-Seine, près de Paris : on y voit Mengelberg arriver avec ses musiciens du Concertgebouworkest, puis diriger intégralement l’ouverture d’Obéron de Weber, l’Adagietto de l’Arlésienne de Bizet et la Marche Hongroise de La Damnation de Faust de Berlioz. Au moins ainsi, le DVD eût atteint la durée extraordinaire d’un peu plus d’une demi-heure !…

(Visited 294 times, 1 visits today)