ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Pour Fabio Armiliato et Daniela Dessì, on n’est jamais si bien servi que par soi-même

Pour et la soprano , on n’est jamais si bien servi que par soi-même ! Premier de quatre albums comprenant Otello de Verdi enregistré en avril 2011 à l’Opéra Royal de Wallonie, La Fanciulla del West de Puccini enregistré en juillet 2005 au Festival Puccini de Torre del Lago et La Traviata de Verdi en janvier 2010 au Teatro Regio de Parme, cet Ernani de Verdi fait la part belle au couple (à la ville comme ici à la scène) du ténor et de la soprano . Dans tous ces enregistrements captés dans les différents théâtres où les deux chanteurs sont passés, ils ont acquis les droits d’édition de leurs prestations pour en faire profiter le marché du disque.

A l’écoute, hormis quelques rares moments de beauté vocale, on peut estimer que ces enregistrements s’adressent principalement aux admirateurs des deux chanteurs, particulièrement aux fans de Daniela Dessì qui, peut-être, leurs rappelleront les glorieuses années de la soprano favorite de Riccardo Muti. Aujourd’hui, la voix de Daniela Dessì a perdu de sa stabilité. Le vibrato s’est élargi quand bien même la soprano possède toujours l’entier de son registre.

De son côté, le ténor Fabio Armiliato n’a jamais été qu’un honnête chanteur capable de donner corps a beaucoup de rôles de l’opéra italien. En particulier, les rôles héroïques de Verdi conviennent à sa voix puissante et claironnante. Comme ici où il offre un Ernani vaillant et conquérant.

Reste que cet enregistrement ne va pas révolutionner la discographie de l’œuvre. Comme d’ailleurs les autres captations mentionnées plus haut qui pourront certainement faire des heureux parmi les spectateurs de ces productions désireux d’avoir un souvenir sonore des soirées qu’ils ont passées.