ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

José Montalvo dépoussière Don Quichotte

est redevenu un chorégraphe à part entière depuis qu’il a quitté la direction du Théâtre de Chaillot et sa « partenaire » Dominique Hervieu. Il le prouve avec sa dernière création, une vision fraîche et culottée de Don Quichotte de la Mancha, d’après le ballet de chorégraphié par .

Pour incarner Don Quichotte, l’hidalgo désargenté qui se bat contre les moulins à vent et parcourt la campagne à califourchon sur sa fidèle Rossinante, le chorégraphe a eu la judicieuse idée de choisir Patrice Thibaud. Mime, comédien et danseur à ses heures, ce quinqua jovial met du sel et du poivre dans cette version dépoussiérée et jubilatoire du ballet. Il est toujours drôle, juste, à propos, accompagné de Sancho Pança, doué danseur de hip-hop qui fait office de narrateur.

Autre idée brillante du chorégraphe : utiliser majoritairement la musique originale de Léon Minkus et suivre une dramaturgie simple, proche du découpage du ballet de Petipa. Sur la place du village, on retrouve les garçons, les filles, les divertissements (flamenco, claquettes, danse africaine…) et surtout l’histoire d’amour contrariée entre Kitri (la rousse ), Basile (le superbe cubain ) et le mari Gamacho (un bellâtre incarné à merveille par , dit Bobo). Le trio fonctionne à merveille, surtout quand Patrick Thibaud (Don Quichotte) s’en mêle.

Les séquences vidéo, tournées dans le métro, sont utilisées en guise d’intermèdes, scandant les différentes parties du ballet. Elles retracent le voyage de Don Quichotte et Sancho Pança à travers le monde. Un vieil homme, figurant Cervantès, donne à ces images beaucoup d’humanité.

Côté plateau, comme toujours, Montalvo pratique le métissage, mélangeant danse classique et africaine, hip-hop et claquettes ou flamenco, avec générosité, maîtrise et humour. Seul petit reproche, le spectacle dure dix minutes de trop, dans sa dernière partie, pour être une réussite totale. ne sait peut-être pas finir, mais on sourit et on s’amuse beaucoup dans ce Don Quichotte du Trocadéro, parti à l’assaut de la colline de Chaillot. A voir absolument !