- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Ginette Laurin se perd dans une forêt de pieux

La chorégraphe est une figure majeure de la danse contemporaine canadienne. Elle présente en France son dernier spectacle KHAOS, sur la scène du Théâtre national de Chaillot.

Neuf danseurs, cinq hommes et quatre femmes, y évoluent dans un espace blond et contraint, une forêt de pieux érigés sur un tiers de la scène et imaginée par Marilène Bastien.

Tour à tour, les danseurs s’y font pantins articulés, êtres désincarnés, enfants joueurs, prisonniers empêchés dont on suit les évolutions avec indifférence, si ce n’est ennui.

Malgré une musique électronique assez maline, la proposition semble un peu datée. L’engagement des danseurs – tous en tenue de ville, leur physicalité, n’est pas en cause. Mais la chorégraphe, tout à son savoir-faire, ne parvient à aucun moment à nous toucher ou à nous intéresser pendant l’heure que dure le spectacle.

(Visited 185 times, 1 visits today)