ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Elisso Bolkvadze à Bagatelle

La pianiste géorgienne, , revient à Paris avec un programme éclectique lors du festival Les Solistes à Bagatelle.

Dès le début, dans la Sonate de Mozart, elle séduit l’auditoire avec une belle sonorité perlée, notamment dans « Andante catabile » chantant et apaisant. Ensuite, Two Diversions d’, composées en 1999 et créées en 2000. L’œuvre pourraient être jouée d’un ton dur, mais elle met l’accent sur le lyrisme latent de cette composition avec, encore une fois, une sonorité profonde et pénétrante. En exécutant avec élan les deux Impromptus de Schubert, elle montre une autre facette : envolée musicale au détriment du détail soigné dont elle a fait preuve dans Mozart.

Toutes ces pièces ne constituent qu’un préambule, comparé à une interprétation, formidablement énergique de la Deuxième Sonate de Prokofiev. A peine installée devant le piano, elle commence aussitôt. Sa touche change totalement en faveur d’attaques presque agressives, mais dans des passages calme, elle revient à cette douceur suave. Les staccatos du deuxième mouvement sont remarquables, très détachés et secs ; dans le troisième mouvement elle goûte l’enchainement d’accords avec à chaque fois des coloris différents, dans une atmosphère paisible teintée de quelque inquiétude qui annoncerait le finale. Mariant deux caractères très opposés, belliqueux et doux, cette exécution fait montre de son talent, notamment de sa capacité incontestable de jouer avec des couleurs variées.

Photo : © DR