- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Adam Laloum, un poète schumanien est né

Découvert en 2009 lorsqu’il remporte à l’âge de vingt-deux ans le Premier Prix du Concours Clara Haskil à Vevey en Suisse (et le prix du public en prime), fait partie des pianistes les plus en vue du moment en France. Après un premier disque remarqué consacré à Brahms (Clef ResMusica), il poursuit son parcours dans l’univers du romantisme allemand et aborde ici deux œuvres phares de Schumann qui restent pourtant bien moins enregistrées que le Carnaval op.9, les Etudes symphoniques op.13, les Scènes d’enfants op.15, les Kreisleriana op.16 ou la Fantaisie op.17.

Plus poète que briseur d’ivoire dans le répertoire abordé et dans la manière de jouer, le jeune pianiste fait montre ici de toutes les qualités qui font les grands schumaniens : délicatesse, sensibilité, subtilité du toucher (et non mièvrerie) dans cette musique tourmentée, à fleur de peau et faite de contrastes. On admire la fluidité du discours, la beauté du son, mais également la vigueur, l’autorité, le panache dans les passages virtuoses. Même si l’on connaît certains enregistrements plus habités, lyriques de ces œuvres, notamment Maurizio Pollini dans la Sonate pour piano n°1 (DGG) ou Vladimir Horowitz dans l’Humoresque (RCA), est loin d’être ridicule face à ses prestigieux aînés. Coup d’essai mais coup de maître dans un répertoire qui semble lui seoir à merveille et qu’on espère le voir fréquenter à nouveau ultérieurement.

(Visited 302 times, 1 visits today)