ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Portrait de groupe par Carolyn Carlson à Chaillot

est désormais artiste associée au Théâtre national de Chaillot. Elle y montre son nouveau spectacle, Now, une ode tellurique à la nature et un portrait de son groupe de danseurs.

Qu’est-ce qui préside à la construction d’une maison ? Une grande maison dans laquelle on peut réunir toute sa famille. Cette question est le point de départ de Now, le nouveau spectacle de , désormais artiste associée du Théâtre national de Chaillot. Dans une première partie, très théâtrale, elle oppose le domestique de l’intérieur (souci des femmes) et la protection des extérieurs (celui des hommes) autour de la construction utopique et revendicatrice d’un logis. Les textes dits par certains des danseurs sont signés Juha Marsalo et , la musique aux accents nostalgiques, René Aubry. De plus en plus nombreuses, les scènes dansées impulsent dynamique et énergie à l’ensemble de cette partie.

Plus sombre, plus dramatique, la deuxième partie du spectacle nous transporte dans une forêt enchantée, par la grâce des superbes images vidéo de Benoît Simon ou des photos de Maxime Ruiz. Dans cette forêt vivent hommes sages, guerriers et sorcières, incarnés par de splendides danseurs et danseuses. Leur danse nerveuse et tellurique est puissamment évocatrice, très poétique aussi. On y retrouve tout particulièrement la patte de Carolyn Carlson, proche de la nature et des forces écologiques.

De plus en plus new age, le spectacle s’étire un peu en longueur pour tracer le portrait d’un groupe de danseurs partageant des préoccupations communes, forts et sensibles. Cette impression résulte de la méthode de travail de la chorégraphe, qui part de conversations et d’improvisations avec les interprètes pour construire peu à peu son spectacle. Résultat, une écriture à fleur de peau, une danse qui n’est jamais figée, toujours expressive, mais qui peut parfois paraître vaine.
On admire de bout en bout le savoir-faire, la maîtrise scénique et la perfection des décors, des costumes et des lumières qui font un beau spectacle mais on reste parfois au bord du chemin de la danse, sans rentrer complètement dans le propos de la chorégraphe.

 

Photos : © Patrick Berger