- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Zad Moultaka : sa manière d’habiter le son

Timbre, espace et matière : voilà trois dimensions qu’explore la musique de , trois composantes où s’originent la singularité et la profondeur de son univers sonore.

Dans Où en est la Nuit, qui donne son titre à cet album, les chocs itératifs du début trouvent leur écho dans un espace qui se démultiplie à mesure. Se forge alors une matière vibratile tissée par autant de lignes fragiles qui se superposent et gagnent les hauteurs. Le processus par deux fois réamorcé laisse in fine le mouvement s’interrompre dans une suspension-interrogation très mystérieuse.

Fanàriki (2004) pour cymbalum – Alexandru Sura – et ensemble acquiert la force du rituel par la scansion des voix, la ferveur de ses rythmes, la clameur des cuivres et la rareté des timbres avec lesquels sait nous surprendre en jouant sur l’ambiguité des sources: telle ce premier son de Hambleceya, la troisième pièce de cet enregistrement, qui résonne à la guitare soliste – magistral Pablo Marquez – avant d’être relayé par tous les instruments de l’orchestre; le procédé laisse ici apprécier l’ampleur de l’espace acoustique et l’énergie qui s’y concentre avant le déferlement d’une matière puissamment cuivrée au sein de laquelle la guitare semble exercer un magnétisme étrange

Le Nouvel Ensemble Moderne de Montréal sous la direction de confère aux trois pièces de cet album la flamboyance des couleurs et l’acuité des reliefs dans un parfait équilibre des forces en présence.

(Visited 111 times, 1 visits today)