- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Giovanni Nesi découvre la musique de Domenico Zipoli

Comme la musique ancienne est de nos jours jouée de plus en plus souvent sur des instruments d’époque ou sur leurs copies, nous commencions à nous demander si, après et , nous trouverions encore un interprète qui en montrerait toute sa splendeur et vivacité sur un piano contemporain.

Soudain, d’une manière inattendue, nous découvrons d’un seul coup un jeune pianiste talentueux , et la musique extrêmement belle et touchante de . Né trois ans après Jean-Sébastien Bach, ce dernier prenait des cours de composition auprès d’Alessandro Scarlatti afin de devenir plus tard un missionnaire jésuite dans les Réductions du Paraguay.

Le disque comporte quatre suites (en si mineur, sol mineur, ut majeur et ré mineur) et deux partitas (en ut majeur et la mineur) pour clavier. La prestation donnée par est une véritable leçon de chant italien. Concentré sur la mise en lumière de la polyphonie, le pianiste se fait remarquer par la finesse du toucher, la beauté des timbres et des nuances dynamiques, de même que par l’élégance, la simplicité et le naturel du phrasé. Il fait résonner des sonorités rondes dans les basses, et des sonorités chatoyantes et délicates dans les aigus. Dans les mouvements lents, empreints d’une ineffable poésie, il crée une ambiance personnelle et intime, tandis que dans les mouvements rapides, il déploie bravoure et virtuosité. On n’oubliera jamais l’Allemande de la Suite n° 4 en ré mineur, un chef-d’œuvre plein d’harmonie, de douceur, mais aussi de réflexion et de nostalgie. Voilà un des disques de l’année !

(Visited 617 times, 1 visits today)