- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Les nuits françaises de Natacha Kudritskaya

Derrière le principe un peu convenu, voire commercial, d’un disque à thème, la pianiste ukrainienne nous offre quelques belles surprises dans ce disque nocturne.

La pianiste se fait plaisir avec ce programme, très différent de son premier disque consacré à Rameau, puisqu’il est centré sur la musique française du début du XXe siècle, qui dépasse la seule forme du nocturne. Nous retrouvons des tubes (Clair de lune de Debussy, Gymnopédies, Gaspard de la nuit) et quelques œuvres plus originales : de Debussy de très beaux Feux d’artifices, ainsi que Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, composé en 1917, en remerciement à son marchand de charbon, et surtout les Clairs de Lune d’ une des plus belles pièces du disque. Les rares compositions de ce pianiste et organiste un peu oublié évoquent Debussy, mais sont déjà atonales et préfigurent Scriabine ou Schoenberg. Il en résulte une musique profonde et impressionniste, par exemple dans la Mer, qui, d’un grondement sourd et angoissant dans les graves, devient progressivement puissante et magique. Le disque est aussi l’occasion d’entendre un Gaspard de la nuit original et réfléchi : Ondine est joué sans vaine virtuosité, le Scarbo est fuyant et vif et le Gibet évoque tout à fait « la cloche qui tinte aux murs d’une ville sous l’horizon ». Natacha Kudristkaya habite les œuvres qu’elle interprète, et son jeu toujours très juste, est servi par une belle prise de son et par l’acoustique de la ferme de Villefavard en Limousin.

(Visited 414 times, 1 visits today)