Flash info

Qobuz, la suite

 

Lors d’une conférence de presse Qobuz-Xandrie ce matin, co-fondateur de Qobuz a tenu à souligner de nouveau qu’il était satisfait de la solution de reprise trouvée qui permettait la préservation de l’esprit du projet initial et près de 90 % du personnel. Dénonçant les mécanismes financiers de l’État et une politique culturelle « sans bras », dont il n’a pu avoir le soutien au moment de sa recherche de fonds (la Banque publique d’investissement lui aurait signifié « qu’il n’y avait pas besoin de Qobuz en France »), a regretté les conséquences financières qui en ont découlé pour les artistes, les labels, les fournisseurs. Qobuz est avant tout « un projet artistique » a-t-il conclu.

Denis Thébaud, Président de Xandrie SA, s’est dit convaincu et déterminé par le projet depuis le tout début (Xandrie ayant été le premier repreneur en lice) et souhaite garder l’esprit : le nom reste le même (avec une volonté de renforcement de la marque), le lieu des locaux également et les équipes aussi, avec un certain nombre de promotions en interne ; pas d’informations toutefois sur la future équipe de direction. Avec Xandrie, il s’agira de mutualiser la technologie et les moyens pour les fonctions « supports », consolider les positions de Qobuz dans les 9 pays européens où la société à déjà ses implantations avant d’autres ambitions internationales clairement revendiquées. Du fait de son positionnement de qualité, Qobuz est « un peu un luxe » selon Denis Thébaud.

Pour ce faire, 7 millions d’euros vont être investis en marketing et 5 millions en développements techniques. De nombreux projets se profilent : de nouvelles applications Qobuz Player et Qobuz Desktop, une webradio, de nouveaux types d’abonnements (Qobuz Family), de nouvelles fonctionnalités sociales pour fédérer la communauté d’abonnés, des nouveautés aussi en matière de fonctionnalités mobile, de moteur de recherche, une refonte de l’interface, le développement des recommandations aux abonnés etc, ajoutons à cela un partenariat dit « phare » en 2016 avec Google. Autre ambition et pas des moindres : la possibilité pour Qobuz de signer directement avec les artistes (aucun nom n’est avancé pour le moment).

 

 

(Visited 186 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.