ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Rachid Ouramdane fait corps dans Tenir le temps

Une pièce 100 % danse pour 16 interprètes. Avec Tenir le temps, créé cet été au Festival Montpellier Danse, Rachid Ouramdame fait confiance au corps mouvant de ses danseurs.

Co-directeur depuis le 1er janvier 2016 du Centre Chorégraphique National de Grenoble, avec , a l’habitude de signer des pièces radicales, tant du point de vue du fond que la forme. Avec Tenir le temps, c’est la forme qui prévaut, autour de 16 interprètes qu’il traite comme un seul corps mouvant, aux multiples contours.

Cette ambitieuse pièce, entièrement dansée, est un flot ininterrompu de mouvements, marches et regroupements à l’unisson ou en duo selon le principe d’accumulation cher à Trisha Brown. Ce principe d’écriture n’est d’ailleurs pas le seul point commun de cette pièce avec la post modern dance américaine. L’hétérogénéité technique des danseurs, du plus virtuose au presque amateur, donne une tonalité particulière à la chorégraphie. Cette imperfection est sans doute voulue, conférant à cet ensemble de danseurs l’allure d’un groupe de citoyens. L’impact visuel du groupe vêtu de costumes en monochrome kaki en est d’autant plus fort et marquant pour le spectateur.

La composition originale de , avec une attaque au piano mécanique, poursuit le travail musical entamé avec le chorégraphe pour Tout autour, sa dernière chorégraphie pour le Ballet de l’Opéra de Lyon. Une musique d’essence minimaliste, hypnotique, qui ne laisse que peu de répit, de souffle ou de respiration aux danseurs. Cette recherche de l’état limite, au bord de l’épuisement, est proposée à plusieurs reprises dans le spectacle, et notamment à l’issue de la longue première séquence de plus de 20 minutes. Les danseurs halètent, transpirent, vont au bout de leurs possibilités. Et miracle, la forme ne se perd pas en route !

Crédits photographiques © Patrick Imbert