ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Jean-Baptiste Robin : un compositeur qui touche au cœur

Depuis une quinzaine d’années, le compositeur et organiste s’est imposé comme une figure musicale marquante de notre temps, au travers d’œuvres originales et profondément sensibles. Cet enregistrement regroupe quelques compositions significatives qui confirment l’art inventif et inspiré de ce jeune musicien.

Il y a peu de temps, participait à un projet autour des Hymnes de Nicolas de Grigny, confrontées à cinq compositeurs contemporains. À cette occasion, il proposait en miroir une version du Veni Creator, conforme à la tradition par la présence permanente du chant de l’hymne, mais à la fois riche d’une inventivité narrative et passionnée. Cette œuvre clôture le présent CD, sur un autre orgue et entourée d’autres pièces du même auteur. La comparaison est révélatrice d’une composition en mouvement, recréée dans un nouveau contexte.

Jean-Baptiste Robin est organiste, aussi son instrument de prédilection occupe-t-il une place centrale dans ses œuvres. Tout au long du CD, on est captivé par la présence de l’orgue de Dudelange, symbole d’un instrument de notre temps, permettant toutes les possibilités de timbres, de contrastes et d’espaces possibles et imaginables. Tour à tour se mêlent divers instruments solistes, trompette ou clarinette, ainsi qu’un orchestre dans la première pièce du CD, intitulée Fantaisie mécanique.

Dans son discours musical, Jean-Baptiste Robin préserve toujours la mélodie et le rythme, deux piliers essentiels de son univers. Ces deux paramètres soutiennent une inspiration immédiatement perceptible par l’auditeur, qui peut alors faire sienne une émotion qui le touche au plus profond. On demeure captivé par les climats, à l’instar de ceux de Jehan Alain, que l’auteur d’ailleurs connaît bien, et dont il s’inspire à son bénéfice. Les fins de pièces sont, à cet égard, empreintes de magie, de temps suspendu ou au contraire instantanément interrompues. Certaines compositions excitent l’imaginaire : Étoile intérieure, par exemple, qui voit un rapprochement troublant du piano et de l’orgue, semble évoquer cette fameuse « Étoile du matin », source de vie. Le déroulement même de la pièce le suggère assurément. Chaque autre composition du programme apporte une pierre originale, que ce soit en dialogue avec la clarinette ou la trompette, ou avec l’orgue solo à deux ou quatre mains. On se reportera au texte très autorisé de Yannick Merlin qui analyse l’ensemble du programme. Au-delà de ces indispensables commentaires, l’auditeur se laissera guider par son propre instinct et par la séduction d’une musique profondément humaine. Pour cela, une équipe d’interprètes de premier plan viennent prêter leur concours à l’organiste-compositeur. Tous sont imprégnés par l’intelligence et la maîtrise du discours, ce que vient valoriser la prise de son très précise et chaleureuse de Christoph Frommen et Timothée Langlois.

Aux côtés d’autres parutions discographiques de Jean-Baptiste Robin, celle-ci résume sans doute le mieux l’art de ce compositeur. On se tournera donc vers elle en priorité pour mieux faire connaissance, et approfondir encore cette musique.