- ResMusica - https://www.resmusica.com -

La sonate baroque norvégienne par Caroline Eidsten Dahl

Les compositeurs du XVIIIe siècle figurant sur cet enregistrement présentent au moins un point commun : tous descendent de la sphère géographique germanique. Un second élément les relie. Leurs esthétiques assez proches répondent à l’esprit musical de leur époque.

Pour redonner vie à ces sonates Caroline Eidsten Dahl (flûte à bec) s’associe parfois au violon, au violoncelle et à la guitare baroques sans oublier le renfort du théorbe et de l’archiluth. Manifestement les instrumentistes appartiennent à la famille des musiciens historiquement informés. Ils nous plongent au sein d’un univers musical baroque délicat et chantant, bien antérieur donc au national romantisme, où le respect des formes, la maîtrise technique de l’harmonie et le contrôle mélodique s’inscrivent dans un carcan nettement délimité. Les quatre compositeurs retenus représentent et illustrent les canons de cette période sans pour autant être strictement superposables avec leur socle commun reposant sur la musique galante, avec parfois des avancées vers le classicisme viennois, toujours respectueuse d’un académisme accepté.

Si Georg von Bertouch représente bien cette définition, Hinrich Philip Johnsen rappelle discrètement Carl Philipp Emanuel Bach et son Empfindsamkeit laissant s’exprimer, c’est nouveau, certains sentiments personnels et des traits dramatiques inconnus jusqu’alors. Johan Daniel Berlin représente le haut baroque et Johan Henrik Freithoff s’exprime par le biais d’une écriture plus personnelle, plus riche en nuances mélodiques et rythmiques enrichie d’éclairs lumineux (Allegro de la Sonate en trio en sol majeur) et de pages mélodiques retenues (Adagio de la Sonate en sol majeur).

Tous, sauf Freithoff (dano-norvégien), appartenaient à la sphère germanique et se rendirent en Scandinavie encore jeunes où, tout en revendiquant leurs ambitions artistiques, ils se trouvaient dans l’obligation de gagner leur vie en exerçant d’autres métiers.

Caroline Eisdten Dahl, originaire de Drammen (Norvège), après des études au Conservatoire de Bergen poursuivies à Stockholm, appartient avec les artistes de l’ensemble Freithoff aux meilleurs des baroqueux européens. Tous insufflent leur amour de ces musiques jouées avec virtuosité certes, mais également enjolivées par de douces mélodies et rehaussées par une verve rythmique convaincante.

Un retour aimable et instructif vers un passé musical qui toucha toutes les nations de l’ancien monde au XVIIIe siècle.

(Visited 232 times, 1 visits today)