- ResMusica - https://www.resmusica.com -

L’ensemble Café Miry révélé par Bach

Pour son premier disque avec son jeune , l’expérimenté a choisi un programme conventionnel d’œuvres de autour de la flûte traversière.

L’approche qui a présidé à la réalisation de cet album, d’après le livret, se veut originale : en enregistrant en public dans le café de l’École des Arts de Gand, l’ensemble, qui tire son nom de ce lieu même, cherche à retrouver l’ambiance des soirées musicales au célèbre Café Zimmermann de Leipzig où étaient jouées (voire créées) ces œuvres. Tout indique pourtant que l’enregistrement a été fait dans des conditions de studio, à l’intérieur du théâtre adjacent.

Rien de nouveau donc avec cet album où les instruments solistes sont soutenus par un habituel accompagnement de clavecin et de viole de gambe, mais le plaisir est toujours intact de retrouver ces œuvres, en particulier la sonate en trio BWV 1039 jouée avec une deuxième flûte (Toshiyuki Shibata) et non à deux violons comme on l’entend souvent. Le jeu est convaincant, les articulations, à l’instar de Marc Hantaï, sont fines et variées. On sent beaucoup de pratique et de maîtrise. Seul réel regret, une tendance à égaliser les tempos, accélérant les mouvements lents et ralentissant les rapides, qui nuit à l’intérêt de la musique.

Placée au milieu du programme, la longue Toccata ouvrant la dernière des suites dites « allemandes », parfaitement jouée par la claveciniste , apporte enfin un grain d’imprévu à ce disque-carte de visite de bonne facture.

(Visited 206 times, 1 visits today)