- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Musique et Nature en Bauges : au son du cor de Mozart, en compagnie de Bach et Haendel

Dans les vestiges restaurés d’un monastère installé au XIIe siècle, le premier concert du Festival Musique et Nature en Bauges a fait la part belle aux musiciens locaux pour le plus grand plaisir d’un public régional mais aussi de touristes qui, grâce à la musique, découvrent cette moyenne montagne savoyarde.

C’est en plein air que et son offrent la Suite n° 1 de Bach. Cette succession de danses est joyeuse. De la courante au passepied, les musiciens font preuve d’une grande homogénéité. Les attaques sont précises. Le travail collectif est évident. On notera la virtuosité des deux hautbois qui, visiblement, prennent aussi du plaisir. Comme le public qui manifeste le sien par des applaudissements nourris.

C’est au tour du cor de séduire les spectateurs. , originaire de l’Aveyron, a découvert très tôt cet instrument. Son parcours musical l’a emmené aux quatre coins du monde. Mais c’est en Haute-Savoie qu’il s’est posé : il est aujourd’hui cor solo de l’. Le cor n’est pas un instrument facile mais, là aussi, le travail paie. Le public peut le vérifier au fil du Concerto pour cor n° 2 de Mozart. mène son orchestre avec beaucoup d’attention pour laisser au soliste la place qu’il mérite. Celui-ci offre des nuances et une douceur surprenantes, en particulier dans l’Andante. La virtuosité revient vite avec l’Allegro final. est un jeune talent à suivre.

De l’Angleterre à la Savoie, il n’y a qu’un pas de… danse avec la célèbre suite Water Music de Haendel. Elle fut jouée, sur l’eau, le 17 juillet 1717 pour accompagner le roi Georges Ier lors d’une fête nautique qui remonta la Tamise de Whitehall à Chelsea. Jouée aujourd’hui en Savoie, elle ne perd rien de sa dynamique. À titre d’exemple, le Presto est magistral. Dans le Menuet, l’écho des cors est excellent.

Il n’est pas simple de donner un concert en plein air. Ce premier concert du Festival Musique et Nature en Bauges a échappé aux orages. La disposition des musiciens, adossés à la Chartreuse, a donné une acoustique surprenante, le tout pour le plus grand plaisir de son public.

Crédits photographiques : © Jean-Noël Démard

 

(Visited 292 times, 1 visits today)