- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Les Moments musicaux de La Baule célèbrent les lauréats du Concours Reine Elisabeth

Réunir des lauréats des concours Reine Elisabeth d’instruments, c’est garantir un niveau d’excellence que les Moments musicaux de La Baule ont illustré avec panache lors de quatre concerts à la programmation très classique mais dans des interprétations souvent bluffantes. 


Pour la traditionnelle édition d‘automne des Moments musicaux de La Baule, , qui en assure la direction artistique, avait choisi de programmer des lauréats du prestigieux Concours Reine Elisabeth, complétés par quelques musiciens en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth.

Des quatre pianistes présents, on retiendra surtout la fabuleuse prestation d’ (premier prix 1978) dont la virtuosité immaculée, le toucher d’une infinie délicatesse et surtout la musicalité sans faille nous ont valu une barcarolle de Chopin pleine de grâce et d’élégance, des impromptus de Schubert au romantisme prégnant et surtout un fabuleux quintette de Schumann. Jouant par cœur, exploit rarissime en musique de chambre, il a emmené avec lui le jeune , ensemble d’une homogénéité plus remarquable par son jeu collectif que par les qualités individuelles de chacun de ses membres dans une conception à la fois passionnée, emportée, rêveuse, fantasque mais toujours parfaitement construite, Eusebius et Florestan revivant sous ses doigts… magique.

Élève d’, la pianiste bulgare (deuxième prix en 2007) a impressionné par son panache dans des Liszt de haute volée, tandis que le trio de premiers prix (, piano 1991, , violoncelle 2017, et Ji-Young Lim, violon 2015) a impressionné par sa splendeur sonore dans « les esprits » de Beethoven ainsi que dans le quatuor de Schumann, décidément particulièrement bien servi dans cette édition (avec l’altiste Silva, maître en résidence à la Chapelle Reine Elisabeth).

Plus fades en revanche sont apparues les brèves prestations de Rémi Geniet (deuxième prix 2013), ou d’ (quatrième prix 2017), il est vrai peu avantagés par la programmation.

Superbe ensemble néanmoins qui confirme la réputation d’excellence bien établie du Concours Reine Elisabeth, qu’on a hâte de pouvoir mettre en regard des lauréats du Concours Tchaïkovski, programmés en mars prochain.

Crédits photographiques : © JC Hulot

(Visited 329 times, 1 visits today)