- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Un pique-nique au soleil, pour les yeux avant tout

Cette nouvelle parution de La Montagne secrète, référence de l’édition jeunesse canadienne, séduit davantage par son livre que sa musique.

Au cœur de la mauvaise saison, voici un conte à la fois poétique et joyeux qui nous réchauffe. Il est vrai que son auteure, , est connue et reconnue au Québec, notamment pour ses contes et récits pour enfants. C’est donc l’histoire de la bande à Bébert (Bébert, Carl-Philippe Emmanuel (sic), Babi et Mini), qui quitte son pays où il pleut « depuis cent jours » et part rejoindre la montagne bleue, à bord d’un bateau qui tient autant du Château ambulant de Miyazaki que de l’arche de Noé, avec toutes sortes d’animaux à bord. Pour illustrer ce récit, compose à l’aquarelle de beaux aplats de couleurs automnales, sans contour dessiné, et aux aspects aériens et poétiques. Les animaux, les scènes de nuit, l’avancée du bateau fabuleux lui donnent la matière des plus jolies pages du livre.

La lecture enjouée et vivante de laisse aussi beaucoup de place à sa musique (20 morceaux pour 35 minutes de conte). Le chanteur-compositeur français, installé au Québec (d’où une pointe presque imperceptible d’accent), aux créations entre pop, collages électroniques, et parlé-chanté, a déjà composé pour des albums jeunesse. Ici, il alterne compositions originales et arrangements de comptines traditionnelles (Il était un petit navire, Le loup, le renard et la belette, Fais dodo Colas mon petit frère…). Tous deux sont pourtant décevants. La musique reste loin de l’esprit du récit, évoquant par exemple assez mal les scènes nocturnes (Au clair de la lune particulièrement réveillé, Mon pyjama, assez mièvre…). Surtout, reprenant les codes de la chanson populaire des années 90, et malgré une échappée vers le rap (À la queu leu leu), ces chansons sont trop formatées, qu’il s’agisse des mélodies ou de l’arrangement instrumental (piano, guitares, synthétiseur, boîte à rythme…) au son uniformisé et lisse. Cependant deux chansons de , au texte parlé-chanté sortent du lot : Un jour et Les tartines (vraiment drôle quant à elle). Notons que le disque propose une piste avec le conte musical en continu, puis une piste par chanson, permettant éventuellement de lire soi-même en choisissant son accompagnement musical. Malgré une bonne qualité globale, il semble donc que cette belle histoire aurait mérité mieux.

(Visited 129 times, 1 visits today)