ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Le mythe d’Orphée par Reinoud van Mechelen

Réunion de deux ensembles belges de premier plan, cette parution du label Alpha associe deux œuvres plutôt mineures de qui abordent le mythe d’Orphée. D’une part la cantate Orphée descendant aux Enfers (1684), d’autre part l’opéra de chambre, sans doute inachevé, La Descente d’Orphée aux Enfers (1686/1687).

Si et son ensemble sont familiers de ce répertoire et ce style du baroque français, , ici l’ensemble vocal, est plus connu dans le répertoire germanique, principalement choral. , à l’initiative du projet, se taille naturellement la part du lion dans les deux œuvres (rôle d’Orphée) et convainc que ce soit par son timbre, magnifique, la fluidité de l’émission vocale, un sens du théâtre et de l’expression des plus réussis. C’est lui, avant tout, qui fait le prix de cette nouvelle interprétation. Les « petits rôles » dans La Descente d’Orphée aux Enfers, plus développée et à l’effectif plus étoffé que la cantate profane, sont malheureusement moins marquants et la couleur d’ensemble manque globalement de sa dimension dramatique au profit d’une approche qui privilégie, ici, plutôt l’aspect délicat et intimiste.

La discographie des deux œuvres n’est donc, de notre point de vue, pas bouleversée et cette nouvelle version du bref opéra n’éclipse pas, par exemple, celle de William Christie et Les Arts Florissants avec Paul Agnew dans le rôle-titre (Erato, 1995).