Actus Prod, Audio, Musique symphonique, Parutions

Reinhard Goebel anime Mozart avec ferveur et enthousiasme

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Sérénade n° 6 en ré majeur “Serenata notturna” KV 239 ; Adagio et allegro en fa mineur pour orgue mécanique “Musique funèbre pour le maréchal Laudon” KV 594 (arrangement pour cordes d’Oskar Jockel) ; Adagio et fugue en ut mineur KV 546 ; Sérénade n° 13 pour cordes en sol majeur “Une petite musique de nuit” KV 525, enrichie d’un Menuetto de Thomas Attwood, corrigé et augmenté par W.A. Mozart. Berliner Barock Solisten, direction : Reinhard Goebel. 1 CD Hänssler Classic. Enregistré du 25 au 28 janvier 2021 à la Kammermusiksaal de la Philharmonie de Berlin. Textes de présentation en allemand et anglais. Durée : 51:29

 

Les Clefs ResMusica

Pour leur troisième disque, et les présentent un programme Mozart réjouissant de fraîcheur et de brio, empreint de grâce et d’intensité.

Après la dissolution du Musica Antiqua Köln en novembre 2006, s’est concentré sur l’enseignement et sur la direction des ensembles symphoniques. Pour cette nouvelle parution intitulée « Sérénades » et sortie par Hänssler Classic, il revisite la musique du maître de Salzbourg.

Le programme s’ouvre et se clôt respectivement sur la Serenata notturna KV 239 et Une petite musique de nuit KV 525, séparées par des pages « graves » : la Musique funèbre pour le maréchal Laudon KV 594 et l’Adagio et fugue KV 546. Le divertissement et la gaieté côtoient donc ici le sérieux, formant un tout à la fois hétéroclite et cohérent, généreusement varié en termes de potentiel dramatique et d’expression.

Les prestations proposées par Reinhard Goebel combinent panache et poésie, humour et folie, joie et sévérité. Les tempi sont justes, la respiration s’avère ample et naturelle, les cordes comme les vents distillent des sonorités envoûtantes par leur douceur, leur richesse en harmoniques et leur consistance.

Les deux sérénades se montrent virtuoses, mais également soigneusement raffinées, révélant d’innombrables nuances de couleurs et diverses ambiances. En effet, si Goebel favorise la vitalité rythmique – marquant ces lectures du sceau de la spontanéité –, il n’oublie pas l’élégance, perceptible notamment dans la disposition des phrases musicales, leur dynamique, ainsi que dans la beauté des mélodies ou à travers les attaques alliant la précision à la finesse. Sachant qu’à l’origine, Une petite musique de nuit contenait un deuxième menuet aujourd’hui perdu, Goebel enrichit cette exécution d’un Menuetto (le programmant entre l’Allegro initial et la Romance) composé par l’élève de Mozart, Thomas Attwood, ensuite corrigé et augmenté par le maître lui-même.

L’Adagio et allegro en fa mineur pour orgue mécanique connu sous le nom de la Musique funèbre pour le maréchal Laudon KV 594 dans un arrangement pour cordes d’Oskar Jockel, est interprété avec éloquence, ardeur et solennité, conformément au caractère lugubre de cette partition. Dans les adagios du début et de la fin, Reinhard Goebel tire le maximum de profondeur, tandis que dans l’allegro médian, il fait dialoguer les différentes voix avec enthousiasme, clarté et subtilité. Concernant l’Adagio et fugue en ut mineur KV 546, il met en exergue des atmosphères moroses dans le premier mouvement, afin d’orienter ce Mozart vers Johann Sebastian Bach dans la fugue, majestueuse et d’une transparence des textures exemplaire.

En dépit de cette approche philologique, le nouveau disque de Reinhard Goebel ne perd rien en vigueur, plaisir, ni surtout en théâtralité, toujours plein de fraîcheur, de naturel et de bon goût. Une excellente réalisation, de loin plus saisissante que celle proposée par Jordi Savall il y a deux ans.

(Visited 476 times, 1 visits today)

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Sérénade n° 6 en ré majeur “Serenata notturna” KV 239 ; Adagio et allegro en fa mineur pour orgue mécanique “Musique funèbre pour le maréchal Laudon” KV 594 (arrangement pour cordes d’Oskar Jockel) ; Adagio et fugue en ut mineur KV 546 ; Sérénade n° 13 pour cordes en sol majeur “Une petite musique de nuit” KV 525, enrichie d’un Menuetto de Thomas Attwood, corrigé et augmenté par W.A. Mozart. Berliner Barock Solisten, direction : Reinhard Goebel. 1 CD Hänssler Classic. Enregistré du 25 au 28 janvier 2021 à la Kammermusiksaal de la Philharmonie de Berlin. Textes de présentation en allemand et anglais. Durée : 51:29

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.