Résultats de la recherche : George Bernard Shaw

Une somme sur la critique musicale au XXe siècle

Les éditions des Presses Universitaires de Rennes publient une somme monumentale, reflet d’interventions variées données au cours d’un programme de recherche sur l’histoire de la critique musicale au XXᵉ siècle, ...

Le Vaillant Soldat d’Oscar Straus à Munich

Sous l'opérette, la guerre : Peter Konwitschny au Staatstheater am Gärtnerplatz. La deuxième maison d'opéra de Munich, loin de posséder le rayonnement de la Komische Oper de Berlin à laquelle on ...

Abécédaire Tristan : G comme Gruppetto

Le 10 juin 1865 à Munich : Tristan et Isolde de Wagner, l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la musique, est jouée pour la première fois. Un ...

Abécédaire Tristan : D comme Dégoût et F comme Fascination

Le 10 juin 1865 à Munich : Tristan et Isolde de Wagner, l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la musique, est jouée pour la première fois. Un ...

L’élégante My Fair Lady signée Robert Carsen de retour à Paris

Créée pour le Châtelet en décembre 2010, cette production signée Robert Carsen de la célèbre comédie musicale de Frederick Loewe et d’Alan Jay Lerner My Fair Lady revient dans son ...

Dominique Jameux se fourvoie dans l’opéra

Quelle mouche a piqué Dominique Jameux, qu’on sait fin et érudit, d’écrire de telles divagations ? Et quelle mouche a piqué Fayard, qu’on sait scrupuleux et exigeant, d’éditer un tel livre ? ...

Paillettes et claquettes à Metz pour My Fair Lady

La coutume à Metz a toujours été d’offrir au public un spectacle d’opérette pour la période des fêtes, et cette année c’est la comédie musicale de Frederick Loewe My Fair ...

Biographie de Cosima Wagner : volonté et destin

Lorsque Cosima sortit de l'état de prostration qui l'avait saisie à la mort de Richard Wagner, en 1883, et entreprit de faire du Festival de Bayreuth l'institution florissante qu'il est ...

My Fair Lady pour la première fois à Paris, en couleur sépia

Robert Carsen et Kevin Farrel signent une production élégante et vive de la comédie musicale inspirée d’une pièce de George Bernard Shaw, Pygmalion. Jamais montée à Paris dans sa version originale, ...

Pierre Monteux à Boston en 1958-1959

Cet album West Hill Radio Archives consacré à Pierre Monteux est l’idéal compagnon du précédent coffret «Pierre Monteux in Boston : A Treasury of concert performances, 1951-1958» déjà chroniqué auparavant. Les ...

Attila le gentil à Saint-Pétersbourg

Le XVIIIème festival «Etoiles des nuits blanches» au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg proposait trois nouvelles productions de Spartacus, du Château de Barbe Bleue et d’Attila le 13 juillet. L’opéra de ...

Genoveva à Paris : les malheurs de Geneviève de Brabant

Mythe fondateur de A la Recherche du Temps perdu, inspiration de Satie et d’Offenbach, Geneviève de Brabant n’a pas porté chance à Schumann. Le livret, qui lui a coûté tant d’efforts, ...

A Child of Our Time, un oratorio de notre temps

Sous la docte influence de Felix Mendelssohn-Bartholdy, l’oratorio biblique devint au Royaume-Uni l’alpha et l’oméga de la musique sérieuse, et se vit élevé au rang de genre national jusqu’au début ...

« Au pied de l’échafaud, j’essaye encore ma lyre » (Chénier)

Qui pourrait aujourd’hui citer des vers du poète André Chénier, guillotiné en 1794, à seulement trente et un ans, pour s’être élevé contre les excès du régime de la Terreur, ...

Le Nozze di Figaro à Lyon : à quoi bon ?

A quoi bon ? A quoi bon prendre et reprendre cet opéra pour n’en faire qu’une « autre » représentation de la comédie de Beaumarchais ?  A force de démeubler les scènes de leurs décors, de ...

A Child of Our Time, un oratorio de notre temps

Sous la docte influence de Felix Mendelssohn-Bartholdy, l’oratorio biblique devint au Royaume-Uni l’alpha et l’oméga de la musique sérieuse, et se vit élevé au rang de genre national jusqu’au début ...

Il Trovatore avec Andrea Bocelli

Cette nouvelle version d'Il Trovatore ne devrait aucunement révolutionner la discographie de l’œuvre. D’emblée on peut la considérer, avec tant d’autres, comme un enregistrement de plus d’une œuvre qui n’a jamais connu ...