chaux de fonds2018 728x90

À emporter

André Jolivet : l’intégrale pour piano, Vol 1

André Jolivet : l’intégrale pour piano, Vol 1

Le centenaire Jolivet a tenu ses promesses. Outre quelques rééditions d’enregistrements anthologiques (« les enregistrements Erato », 4 CDWarner Classics ; « les rarissimes d’André Jolivet », 2 CD EMI) ainsi que de l’intégrale pour flûte faite par Pierre-André Valade (2 CD Accord) ou l’intégrale de l’œuvre pour cordes par l’Orchestre des Pays de Savoie (direction : Mark Foster, 1 CD Timpani), la littérature pour piano de Jolivet avait presque disparu des bacs des disquaires, si ...
Aux confins du son. L’altiste Christophe Desjardins joue Berio et Feldman

Aux confins du son, l’altiste Christophe Desjardins joue Berio et Feldman

Si le violoncelle a eu Rostropovitch pour faire exploser les carcans de son répertoire traditionnel, l’alto connaît depuis quelques temps une période faste sous l’impulsion de Gart Knox et de Christophe Desjardins qui se démènent sans compter pour apporter un nouveau regard sur cet instrument toujours mal-aimé. Christophe Desjardins fait partie de ce que l’on pourrait nommer « la génération intercontemporain ». En effet, avec le, tout aussi trentenaire, violoncelliste Jean-Quihen Queras qui ...
Bach compositeur d’opéra ! Cantates profanes

Bach compositeur d’opéra ! Cantates profanes par Masaaki Suzuki

Tout le monde regrette que Bach n’ait pas écrit pour l’opéra. Ses cantates profanes sont de petits opéras de circonstances, à la pointe des nouveautés. Hasse, le Saxon «napolitain» fut son ami. Bach affectionnait Kaiser, Vivaldi, et d’autres fauteurs de pêchés théâtraux. De temps en temps le sérieux Kantor de Leipzig disait à un de ses fils : «allons écouter les chansonnettes de Dresde!», Dresde la Venise d’Allemagne où résidait Hasse ...
Le piano enfin démystifié

Le piano enfin démystifié

Éditions « l’Entretemps » La plupart des musiciens connaissent au moins un peu le fonctionnement et l’organologie de leur instrument et font eux-mêmes une partie des réglages. Les pianistes, dans leur grande majorité, n’osent même pas démonter la devanture de leur piano qui, par sa mécanique et son accord complexe, effraie et fascine. Pourtant ils ne sont pas moins curieux que les autres, pas moins désireux de pouvoir participer eux-mêmes à ...
40ème anniversaire du Quatuor Talich : La jeune fille et la mort

La jeune fille et la mort pour le 40ème anniversaire du Quatuor Talich

A l’occasion du 40ème anniversaire du célèbre Quatuor Talich, le label Calliope propose un enregistrement public du non moins célèbre Quatuor à cordes n°14 de Franz Schubert, dit « La jeune fille et la mort », enregistrement effectué par France Musiques lors d’un concert donné par les musiciens tchèques le 11 octobre 2004 au Théâtre des Bouffes du Nord. L’enregistrement réintègre également les deux extraits du quintette « américain » de Dvorak donnés en ...
Qui est Julien Koszul ?

Qui est Julien Koszul ?

Association Boëllmann-Gigout Qui est Julien Koszul (1844-1927)? L’association Boëllmann-Gigout consacre son dernier livre à la correspondance de ce musicien hors du commun et dont le petit-fils n’est autre qu’Henri Dutilleux, compositeur incontournable de la scène musicale actuelle. Les lettres et les photographies d’artistes adressées à son grand-père ont été déposées à la B. N. F en 2001. Pour la première fois, ce livre publie une biographie de Julien Koszul, un catalogue de ...
Joseph Haydn,  Quartet  light

Joseph Haydn, Quartet light

Sonates pour flûte et piano. Au vu de l’intitulé du CD, et connaissant bien votre F. J. Haydn, vous avez bondi : comment ça? Quelque opus oublié, exhumé? Que nenni…! Transcriptions, tout simplement ; et pas n’importe quoi : trois transcriptions qui concernent des quatuors de la maturité (1793-1803) parmi les plus joués du maître et publiées de son vivant (entre 1797 et 1803). On ne connaît, semble-t-il, à coup sûr le nom du transcripteur ...
Heinrich Schütz : Matthäus-Passion  somme de l’art sacré occidental

Heinrich Schütz : Matthäus-Passion somme de l’art sacré occidental

Il reste encore de belles choses à écrire en do majeur disait Schœnberg. C’est en quelque sorte le même pari que dut relever Heinrich Schütz lorsqu’il écrivit pour la cour de Dresde ses passions en 1665-66 suivant l’obligation d’absence des instruments lors de la Semaine Sainte et selon le modèle de la passion responsoriale luthérienne défini par Johann Walter, compositeur attitré de Luther en 1530. Il reste de belles choses ...
Renée Fleming : Une voix

Renée Fleming : Une voix

Comment une fille de Churchville (état de New York) a-t-elle gravi les échelons d’une carrière quasi exemplaire, gagnant après chaque prise de rôles (plutôt choisis deux fois qu’une) le statut que nous lui connaissons aujourd’hui? Un statut à part : diva américaine, icône jet set et voix ineffable de lady glamour? La réponse de Renée est simple : «tout le mérite en revient à deux petits morceaux de cartilages logés au fond de ma ...
Michel Michalakakos, Noblesse et pudeur de l’alto

Michel Michalakakos, Noblesse et pudeur de l’alto

L’alto demeure encore de nos jours un instrument marginal, sans doute happé par la popularité de ses confrères du quatuor à cordes. Malgré les déplorations d’Hector Berlioz en 1848, la classe d’alto du Conservatoire de Paris n’a été créée qu’en 1894, 99 ans après celles de violon et de violoncelle... Si l’on connait Yuri Bashmet, si l’on aime les deux sonates de Brahms ou le concerto de Bartok, tout mélomane n’est pas familier ...
Evgeni Koroliov, du Debussy  monacal

Evgeni Koroliov, du Debussy monacal

Formé par la solide école russe d’Anna Artobolewkaya mais aussi conseillé par les légendaires Heinrich Neuhaus et Maria Youdina, le pianiste moscovite Evgeni Koroliov s’est imposé comme un artiste discret mais dont chaque disque mérite une attention particulière. Fortement attaché à l’œuvre de Bach, son Clavier bien tempéré et son Art de la Fugue, de très haute tenue, lui ont valu une reconnaissance internationale. Le compositeur György Ligeti considérant ...
Nicolas Antoine Lebègue par Paola Erdas, De la Gravité dans la musique française

Nicolas-Antoine Lebègue par Paola Erdas, De la Gravité dans la musique française

Répétons le mot : gravité et c’est tout l’esprit de ce siècle, c’est aussi toute la personnalité de la musicienne ainsi que celle du clavecin aux sons graves, une copie de Jean Henri Hemsch (1700-1769) par Augusto Bonza, capté avec beaucoup de présence dans cet enregistrement. Trois rencontres qui font de ce disque une vision miraculeusement appropriée de Nicolas-Antoine Lebègue. Gravité : on protestera : « ce sont des danses! », mais l’on ne dansait ...
Autopsie d’une chorale ; Quand le rire vire au jaune

Autopsie d’une chorale ; Quand le rire vire au jaune

Voici un petit livre amusant qui fera probablement se tordre de rire ceux qui ont fréquenté de près ou de loin le petit monde des chœurs amateurs. Le regard est aiguisé, la parole acerbe, visiblement le rédacteur connaît bien cet univers et l’a longtemps fréquenté. Qui a chanté en chorale, peu ou prou, grande ou petite, semi-professionnelle ou amateure, y retrouve avec plaisir tous les membres de la communauté : « le (rare) ...
Christoph Schaffrath Musik « Unter den Linden »

Christoph Schaffrath Musik « Unter den Linden »

Les renseignements concernant le compositeur Christoph Schaffrath n’abondant pas, on retiendra cependant qu’il s’illustra quasi exclusivement dans la musique instrumentale. Habile à la flûte ou au hautbois (à l’instar d’un J. J. Quantz) aussi bien qu’au clavier ( postulant un temps au poste d’organiste de Dresde, il dut laisser la place à un certain W. F. Bach), il fait partie de ces musiciens constituant ce qu’on appelle « l’Ecole de Berlin » ...
Liszt transcripteur suivi de Schubert et l’infini

Liszt transcripteur suivi de Schubert et l’infini

Franz Schubert, Franz Liszt, deux compositeurs aux destins comparables par la notoriété dont ils jouissent aujourd’hui pour l’ensemble de leur œuvre, ont pourtant eu des vies sociales totalement différentes. L’un, Schubert, introverti par une timidité maladive qu’un physique ingrat et une maladie précoce n’auront jamais aidé à surpasser, l’autre, Liszt, rayonnant au concert, puissant séducteur du public et surtout des femmes. Si le hongrois a pu bénéficier, de plus, d’une ...
fidelio furtwangler bohm

Fidelio par Furtwängler et Böhm, double historique de luxe

Le label Andante s’est spécialisé dans la réédition d’archives en provenance d’institutions prestigieuses comme l’orchestre symphonique de Londres, le philharmonique de Vienne, le Festival de Salzbourg ou le Staatsoper de Vienne (on pense en particulier à Wozzeck et Lulu sous la direction de Karl Böhm). Ces coffrets d’un grand luxe proposent une présentation soignée, des textes exhaustifs, des biographies des artistes, des photos des productions ainsi qu’une exceptionnelle remasterisation qui ...
disq_247

Thierry Pécou sous le signe de la danse

Toutes les œuvres présentées dans cet album font référence à un modèle sonore que Thierry Pécou emprunte à différentes sources, celles des civilisations anciennes d’Amérique comme le monde Maya dans les Brèves du Jaguar ou Sikus pour violoncelle et dispositif électroacoustique, celles du Brésil ou d’Argentine — quelqu’un parle au Tango, la Salsa d’Elissa — ou encore de Madagascar. Thierry Pécou (1965) cherche l’inspiration dans le dépaysement pour, dit-il, « se marginaliser ...
I Puritani

I Puritani avec Edita Gruberova au sommet

La carrière d’Edita Gruberova est, à maints égards, exceptionnelle. Alors qu’à Vienne, à Munich, Berlin ou Barcelone, elle est fêtée comme la reine incontestée du belcanto, elle n’a jamais su gagner les publics français et italiens ni s’établir durablement au Metropolitan de New York. Et si ses enregistrements sont très nombreux, bon nombre d’entre eux ont été réalisés par des petites maisons de disque et avec des partenaires d’un niveau ...
Xavier de Maistre : la harpe symphonique

Xavier de Maistre : la harpe symphonique

Le répertoire pour harpe, riche de ses chef-d’œuvres inconnus, est fait de nombres de transcriptions, pour beaucoup issues du répertoire pour piano. Si la Fille aux cheveux de lins de Debussy ou la Berceuse de Fauré se prêtent aux sonorités de cet instrument, qui aurait pu croire de Vltava (la Moldau) de Smetana, pilier du répertoire symphonique, puisse autant sonner? Le jeu précis et vigoureux de Xavier de Maistre n’y est ...
Haendel : L’allegro, il penseroso ed il Moderato

Haendel : L’allegro, il penseroso ed il Moderato

Cet oratorio de Haendel, en 3 parties, a été composé le 27 février 1740. Précédé de Israel in Egypt, et suivi par le Messiah, il a été composé en 17 jours. Le livret de John Milton et Charles Jennens, composé de 225 vers, ne déploie pas d’action dramatique, ne dépeint pas des personnages caractérisés, et ne comporte aucune intrigue. Les deux premières parties sont une sorte de dialogue entrel’homme « joyeux » ...
jommelli-armida_abbandonata

Niccolò Jommelli : incandescente Armida par Christophe Rousset

C’est en juillet 1994 que les spectateurs du festival de Beaune découvraient le théâtre de Niccolò Jommelli avec cette Armida fulminante, héroïne à la démesure dramatique aussi fascinante que l’Armide de Lully. Un an plus tard, le label « Fnac Music », aujourd’hui disparu, publiait les séances d’enregistrement dirigées par Christophe Rousset, défricheur de l’opera-seria, post Händélien/Vivaldien, pré-Mozartien. La partition révèle l’étendue du génie lyrique de Jommelli salué de son vivant. C’est ...
Benjamin Britten : Concerto pour piano

Benjamin Britten : Concerto pour piano

Naxos enrichit son vaste catalogue d’un enregistrement supplémentaire en reprenant à son compte trois captations d’œuvres de Britten parues auparavant chez Collins Classics et datant de 1989 et 1990. Au cœur de cette parution se trouve le concerto pour piano op. 13. Le mouvement original « Récitatif et air », remplacé dans la version de 1945 par l’« Impromptu », est enregistré ici en première mondiale et est disposé à la fin du concerto. ...
Julia Fischer, Concertos russes

Julia Fischer, Concertos russes

La toute jeune Julia Fischer est apparue dernièrement sous la direction de Christoph Eschenbach lors du Festival Brahms au Théâtre Mogador (lire la chronique de notre collaborateur André Delacroix), et son présent enregistrement vient prouver qu’elle est une artiste exceptionnelle. Sous des dehors édulcorés (la crinière blonde de la violoniste, la graphie sensuelle de son nom peuvent évoquer quelque feuilleton télévisuel), la première production de la virtuose traite un programme ...
Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Existe-t-il un espace de liberté interprétative entre le pianoforte authentique mais un peu rugueux et sec d’un Paul Badura-Skoda (Astrée) et la rare perfection presque rigide d’un Alfred Brendel (Philips) sur piano moderne? Un jeune pianiste français d’origine polonaise, Frédéric Vaysse-Knitter, nous permet de l’affirmer dès l’écoute de son interprétation d’un choix de sonates de Joseph Haydn. Son parcours musical déjà balisé de belles rencontres et de fructueuses réalisations l’a suffisamment ...
Un Bajazet vocalement somptueux

Un Bajazet vocalement somptueux dirigé par Fabio Biondi

Après la révélation d’Arsilda, partition inconnue de jeunesse (paru sous l’étiquette CPO), nouvelle découverte vivaldienne, nouveau fleuron, -de la pleine maturité cette fois - qui dévoile, si l’on en doutait encore, le génie lyrique du Prêtre Rosso, égal de ses contemporains : Haendel et Rameau. Pourtant si Vivaldi montre ici qu’il excelle dans le registre expressif tragique voire funèbre, ses ouvrages demeurent rares dans les programmations actuelles, en particulier comparés à ...
Anima Eterna

Pour les couleurs d’Anima Eterna dans Rimski-Korsakov et Borodine

Nikolaï Rimski-Korsakov et Alexandre Borodine, tout deux membres du groupe des Cinq, ont profondément renouvelé l’esthétique de la musique savante russe du XIXe siècle. Pourtant, aucun des deux ne fut musicien professionnel au départ. L’école des cadets de la marine de Saint Pétersbourg pour Rimski Korsakov et l’Académie Militaire de Médecine et de Chimie pour Borodine, les détournent toujours un peu de leur dessein de compositeur. Shéhérazade, la Grande Pâque ...
Raymonda

Une Raymonda pour Natalia Bessmertnova

Raymonda, ballet en trois actes et six scènes, est le dernier chef-d’œuvre d’une époque qui se finit. C’est en quelque sorte le chant du cygne à la fois de Marius Petipa (qui connaît là son dernier triomphe, les ballets qu’il a créé par la suite n’ayant remporté que des succès d’estime), d’un siècle (Raymonda fut créé le 7 janvier 1898), et de l’âge d’or du ballet classique. Et il est ...
Sir Roger Norrington : Un Wagner démaquillé pour un Tchaïkovsky purifié

Sir Roger Norrington : Un Wagner démaquillé pour un Tchaïkovsky purifié

Un géant méconnu en France (son horizon cardinal comprend Londres, Berlin, Vienne, Stuttgart : Paris est absent, à quelques très rares exceptions près*). Une figure de la musique vivante telle qu’il n’en existe plus, ou de moins en moins : c’est que malgré son grand âge, à 70 ans passés, « Sir Roger » perpétue avec humilité mais opiniâtreté, une quête qui sait poser les questions fondamentales de l’interprétation et de la pratique instrumentale. ...
Telemann et Fasch par l’ensemble Harmonie Universelle

Telemann et Fasch par l’ensemble Harmonie Universelle

Le tout nouveau label Eloquentia (lire notre présentation) nous dit vouloir mettre « tout en œuvre pour servir et faire découvrir la musique et les artistes dans un esprit de confiance et de qualité ». C’est donc dans un esprit de reconquête d’une musique instrumentale allemande du début du XVIIIe siècle que prend ici racine la volonté de proposer autre chose. Si Vivaldi et Lully sont les génies avérés de l’époque et ...
Jacques Loussier Trio Play Bach…and more

Jacques Loussier Trio Play Bach…and more

Jacques Loussier aime Bach. Depuis longtemps déjà, cet élève d’Yves Nat au Conservatoire National de Musique de Paris rêve de faire swinguer l’œuvre du kantor de Leipzig. En plus, au Conservatoire, ses amis lui demandent toujours un petit Bach jazzy. Loussier sent avec raison que la musique de Bach se prête à un arrangement jazz car la structure de l’œuvre de Bach est proche de celle du jazz : un thème ...