Ambroisie

ambroisie_mozart

De beaux quatuors de Mozart par les Cambini

Les amateurs de Mozart ont de quoi se réjouir : cette nouvelle version des 6 Quatuors dédiés à Haydn, par les Cambini-Paris, atteint à un équilibre parfait. On est comblé par cet enregistrement. On a droit à une finesse d'expression considérable, une souplesse d’articulation tout aussi élevée, une beauté sonore, enfin, supérieure aux fameux enregistrements du Quatuor Mosaïques (Naïve) : les cordes de boyau sonnent avec plus de richesse, mais ...
ambroisie lodoiska

Pour les charmes de Lodoïska

Sur le plan de la musicologie, l’ouvrage est un maillon indispensable de l’histoire de l’opéra, et de l’opéra français en particulier. Encore ancré dans le XVIIIe siècle et dans les comédies mêlées d’ariettes de Grétry, cet « opéra à sauvetage », ce prototype de Fidelio annonce, dans la foulée de la Révolution française, les fureurs romantiques beethovéniennes à venir. La sublime ouverture avait fait l’admiration de Wagner. En dépit d’un livret quelque ...
ambroisie-parisdesromantiques

Le Paris des Romantiques

Témoignage d’un concert donné à l’Arsenal de Metz en 2011, ce programme, première incursion au disque de Jérémie Rhorer dans la musique française, met en regard trois compositeurs romantiques quasi contemporains ayant vécu à Paris, dans trois genres différents. Tout d’abord, et en première mondiale, une symphonie de (Napoléon) Henri Reber (vers 1850) qui regarde plutôt vers l’époque classique et le début du romantisme (Mozart, Haydn, Schubert, Mendelssohn…). Puis une ...
ambroisie_david_cambini

Quatuors à cordes n° 1, 2 et 4 de Félicien David

Félicien David, habituellement connu pour ses grandes pièces symphoniques tels que Le Désert, ou des opéras-comiques comme Lalla-Roukh ou la Perle de Brésil, est considéré comme le porte-drapeau de l’exotisme à la française, mais il n’en est pas moins compositeur de musique instrumentale « pure ». Tout en écrivant des musiques de chambre de forme classique héritées de la tradition germanique, il introduit des touches personnelles incontestables, en l’occurrence une tension dramatique ...
liszt_luganski

Nikolai Lugansky,pour un Liszt décanté et moderne

Jouée et commentée aux quatre coins du monde la musique de Franz Liszt peine néanmoins à bénéficier d’un engouement populaire franc et massif. Considéré comme le grand virtuose de son temps, Franz Liszt n’est-il pas le premier à offrir au public des récitals entiers en soliste… initiative prolongée par des générations de virtuoses exceptionnels. Sans doute, son originalité foncière et son abord pas toujours si évident que cela, ont-ils constitué ...
Tout un opéra sur un somptueux clavecin

Les Indes galantes, tout un opéra sur le somptueux clavecin de Christophe Rousset

Rameau, toujours lui, omniprésent dans le paysage baroque français, musicien de l’avenir par excellence, sonne ici d’une manière nouvelle, différente, comme si elle avait été rêvée par son auteur, lui-même installé à ses claviers. La démarche n’est pas nouvelle, certains compositeurs, c’est le cas ici, se prêtent à cet exercice périlleux. Déjà plusieurs musiciens au XVIIIe siècle, ont proposé des transcriptions, montrant ainsi la voie, que reprendrons par la suite ...
Le charme et la grâce d’une grande Dame de France

Le charme et la grâce d’une grande Dame de France

Le charme délicat de la harpe sied admirablement à la reine la plus élégante de France. Femme de grande culture et d’une sensibilité rare, son salon de musique a été l’un des plus brillants qui se puisse imaginer, mais aussi l’un des plus libres. Les goûts de la reine sont variés, à la fois audacieux et soucieux de goûts raffinés. Ce récital très intelligemment construit offre une variété extrême dans le ...
Le premier opéra italien de Haendel

Rodrigo, le premier opéra italien de Haendel par Eduardo López Banzo

Vraisemblablement créé en 1707 à Florence, Rodrigo est le premier opéra italien de Haendel, du moins si l’on excepte les Almira et Nero joués à Hambourg en version bilingue en 1704 et 1705. Même si la partition n’a pas été conservée dans son intégralité – la version actuelle, de même que celle autrefois dirigée par Alan Curtis, est en partie une reconstitution –, elle permet néanmoins de mesurer l’imagination créatrice ...
Le clavecin bien ordonné de Violaine Cochard

Couperin et le clavecin bien ordonné de Violaine Cochard

Violaine Cochard livrait il y a quelques mois un premier disque consacré aux Ordres pour clavecin de François Couperin, ayant enregistré en mai 2005 à l’église luthérienne de la Villette à Paris. Après les Ordres 1, 3, 6 et 7 (AMB 9989), toujours sur un clavecin de Laurent Soumagnac et à l’église luthérienne de la Villette à nouveau, la claveciniste a enregistré en juin 2007 les 2, 4, 9 et ...
Le voyage musical de Vanessa Wagner

Le voyage musical de Vanessa Wagner

Trois ans après la «perle» consacré à Debussy, Vanessa Wagner nous présente Variations. Un vaste concept qui sans se limiter à une basique illustration du procédé musical agence avec finesse de véritables «trouvailles» - pour la plupart oubliées et très peu jouées. Le résultat est séduisant à souhait : justesse de ton, variété de nuances alliées à une maîtrise digitale et architecturale de premier plan. La flexibilité du jeu de la ...
La redécouverte d’Amadigi di Gaula

La redécouverte d’Amadigi di Gaula

Pour tous les auditeurs non familiers de cet opéra de Georg Friedrich Haendel, le présent enregistrement fera office de révélation. Composé en 1715, soit quelques années avant la création de la première Académie Royale de Musique, Amadigi di Gaula peut être vu comme le couronnement de la première période londonienne de Haendel, celle qui avait débuté triomphalement en 1711 avec Rinaldo pour se poursuivre avec Il pastor fido, Teseo et ...
Les Sacqueboutiers mettent le feu

Les Sacqueboutiers mettent le feu

Cet album pour le moins flamboyant – et pas seulement par son titre – nous propose une compilation d’œuvres aussi bien vocales qu’instrumentales de la Renaissance espagnole, composées par des musiciens actifs du début du XVIe jusqu’au milieu du XVIIe siècle. Le plus représenté ici est Mateo Flecha, auteurs de plusieurs Ensaladas (« salades » musicales), œuvres mêlant des textes écrits dans des mètres différents, dans des langues différentes et adoptant des ...
Tamestit ose Dieu et le Diable…

Tamestit ose Dieu et le Diable…

Ligeti a eu beau se défendre de n’avoir fait aucune référence à Bach dans sa Sonate pour alto, Antoine Tamestit n’a pas hésité, pour son premier disque solo, à faire cohabiter ce chef-d’œuvre aux accents diaboliques avec la rigueur divine de la Partita n°2 du Cantor… L’association est d’ailleurs loin d’être absurde, Ligeti ayant recours tout comme Bach à différentes danses populaires pour la structure de sa sonate, notamment ...
Les bonnes recettes culinaires de JS Bach … aux p’tits oignons

Les bonnes recettes culinaires de JS Bach … aux p’tits oignons

Prenez le temps de choisir, pour un dimanche matin, par exemple, une bonne recette que vous allez préparer tout en finesse et talent, une de celles qui vous donnera au moins le temps de savourer ce double CD : nourriture spirituelle de choix avant d’autres nourritures, certes terrestres, mais à n’en pas douter tout aussi savoureuses ; on vous fait confiance. Tous les ingrédients nécessaires à votre préparation sous la main, abandonnez-vous alors ...
Telemann ou le bonheur (partagé) de la musique

Telemann ou le bonheur (partagé) de la musique

Georg Philipp Telemann fut en Europe et à son époque le musicien allemand le plus réputé. Ami tant de Jean Sébastien Bach (il sera le parrain de Carl Philipp Emmanuel) que de Georg Frideric Haendel (qui lui envoie des caisses de fleurs d’Angleterre), il se familiarisa – en se rendant sur place ou bien en étudiant les manuscrits – avec les styles musicaux nationaux majeurs de son temps, français et ...
La Nuit Transfigurée et Métamorphoses par l’ensemble Les Dissonances

La Nuit Transfigurée et Métamorphoses par l’ensemble Les Dissonances

L’ensemble Les Dissonances propose ici deux œuvres de compositeurs bien différents – quoique… –, quasi-contemporains, Richard Strauss n’ayant que dix ans de plus que Arnold Schoenberg, lui-même ne survivant que deux ans à son aîné. Ce qui pourrait éloigner les deux œuvres choisies est le style et la place dans l’histoire de leur compositeur respectif, Schœnberg le « révolutionnaire » censé ouvrir une ère nouvelle, dans une quasi première œuvre, son opus ...
Héroïque John Nelson

Héroïque John Nelson

L’enregistrement d’une intégrale des symphonies de Beethoven est une œuvre colossale qui demande une parfaite maîtrise de toute la chaîne, de l’interprétation à l’enregistrement. Le premier événement est bien entendu la sortie de cette nouvelle intégrale qui fixe sur l’aluminium un des plus grands joyaux de l’Art Musical ou de l’Art tout simplement. John Nelson est depuis 1998 le directeur musical de l’Ensemble Orchestral de Paris et dirige dans les plus ...
Ensemble Organum. Cœur d’hommes

Ensemble Organum. Cœur d’hommes

Surpris, dérouté, pantois, incapable de se prononcer, c’est assurément la palette de sentiments qui anime l’auditeur à la première écoute du Chant des Templiers. L’impression est à la fois nouvelle et déroutante, mais une sensation de connu semble pourtant demeurer tout au long du déroulement de ce chant liturgique médiéval. Ce qui surprend, en définitive, c’est la synthèse harmonieuse des styles. Tout nous est connu au point que le mouvement naturel ...
L’excellence du violon de David Grimal

L’excellence du violon de David Grimal

Artiste d’une rare parcimonie envers les studios d’enregistrements (à peine une demi-douzaine d’albums où tout oscille entre le très intéressant et l’indispensable), le violoniste David Grimal nous offre un nouveau disque aussi personnel que fascinant. Accompagné par le fidèle Georges Pludermacher, Grimal nous propose des visions d’une liberté de ton et d’une limpidité éclatantes des sonates de Debussy et de Ravel. Sous son archet, l’immatérialité et la transparence de la ...
La redécouverte d’un opéra oublié de Gluck

Redécouverte de Le Feste d’Apollo de Gluck

« Ce disque est une histoire d’amour. Celle de Vincent et Caroline Guiot pour leur petit Philémon, atteint d’une maladie rare et reparti trop tôt vers son étoile. Vincent a créé, un an plus tard, l’association Les sept vies de Philémon, autour d’un constat : la lutte contre les maladies rares souffre d’un manque cruel de moyens et d’un vrai déficit de médiatisation. Autour aussi d’un parti pris : on ne demande pas ...
Sonates pour violoncelle de Vivaldi

Sonates pour violoncelle de Vivaldi par Ophélie Gaillard

Ophélie Gaillard est bien davantage que la « révélation soliste instrumentale » aux Victoires de la musique 2003. Son implication passionnée au sein des musiques baroques, classiques, romantiques et modernes a reçu des critiques positives de la part des spécialistes comme des amateurs éclairés. Son violoncelle aux sonorités merveilleuses, un Francesco Goffriler de 1737 prêté par une grande banque, s’allie, pour ce nouvel enregistrement, aux membres de l’ensemble Pulcinella qu’elle a formé ...
Yossif Ivanov ose

Yossif Ivanov ose

César Franck, Eugène Ysaÿe et Rafaël D’Haene : trois compositeurs belges représentant trois siècles de musique de chambre. Voilà un programme fort alléchant et d’une qualité interprétative plus que satisfaisante. Le maître d’œuvre de cet enregistrement est le très jeune et formidablement talentueux violoniste belge Yossif Ivanov (né en 1986). Formé au Conservatoire Royal de Bruxelles (avec Igor Oistrakh notamment) puis à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (il se perfectionne auprès d’Augustin ...
Organum, Vêpres de Saint Louis

Vêpres de Saint Louis par l’Ensemble Organum et Marcel Pérès

Une plongée fascinante au sein de la musique sacrée du Grand Siècle, voilà ce à quoi nous invite Marcel Pérès et son ensemble vocal Organum par lui fondé en 1982. Cet Antiphonaire des Invalides 1682 sert merveilleusement le plain-chant traditionnel de cet Office des Vêpres de Saint Louis. Les voix de l'ensemble sont un modèle interprétatif avec leur jaillissement de lignes d'éternité, de recueillement et d'humilité. Les répétitions mélodiques aboutissent ...
Quand Jean-Sébastien enseignait à son fils, Wilhelm Friedemann par C. Rousset

Quand Jean-Sébastien enseignait à son fils, Wilhelm Friedemann par C. Rousset

Ouvrez le Klavierbüchlein für Wilhelm Friedemann Bach ( petit livre de clavier pour Wilhelm Friedemann Bach)  : vous y découvrirez davantage qu’un ramassis de petites pièces inabouties ou inachevées, bien plus que des miettes à la table du maître : l’ouvrage – que son titre destine à son propre fils -, est le symbole de sa philosophie même de l’éducation. On y repère les fondements de ses grandes œuvres, appelées ...
Hélène Guilmette, les couleurs de l’amour.

Hélène Guilmette, les couleurs de l’amour.

« Les mots d’amour vont-ils guérir les maux d’amour » Les mots d’amour, Éloi de Grandmont (1921-1970) Les Airs chantés, de la soprano québécoise Hélène Guilmette, empruntent leur titre à un cycle de quatre courtes mélodies de Francis Poulenc. Les poèmes d’une facture néo-classique de Jean Moréas donnent un style convenu au récital, courbés par les inflexions subtiles d’une musique en porte-à-faux qui les accompagne. La récipiendaire du Deuxième Prix du concours ...
Le pianoforte de Jerôme Hantai au service de Haydn

Le pianoforte de Jerôme Hantaï au service de Haydn

Le pianoforte est un instrument peu connu et peu usité par la force des choses : son passage dans l’histoire de la musique fut fulgurant. Coincé entre le clavecin et le piano « moderne », en constante évolution, il est souvent confiné dans les musées, en pièce d’exposition. Par ailleurs, la question de l’intérêt d’une interprétation d’époque pour les œuvres pour clavier est un éternel dilemme pour les musiciens, musicologues et mélomanes. Certains ...
jommelli-armida_abbandonata

Niccolò Jommelli : incandescente Armida par Christophe Rousset

C’est en juillet 1994 que les spectateurs du festival de Beaune découvraient le théâtre de Niccolò Jommelli avec cette Armida fulminante, héroïne à la démesure dramatique aussi fascinante que l’Armide de Lully. Un an plus tard, le label « Fnac Music », aujourd’hui disparu, publiait les séances d’enregistrement dirigées par Christophe Rousset, défricheur de l’opera-seria, post Händélien/Vivaldien, pré-Mozartien. La partition révèle l’étendue du génie lyrique de Jommelli salué de son vivant. C’est ...
André Caplet, Harpe sauvage

André Caplet, Harpe sauvage

Un enregistrement consacré à la harpe n’est pas si courant, et bien que les Divertissements et le Conte Fantastique de Caplet ou les Danses de Debussy soient devenus des classiques du genre, leurs apparitions au concert ou au CD sont rares. Sans parler des pièces de Florent Schmitt ou Henriette Renié. La harpe en ce début de XXe siècle connaît une grande évolution. Déjà en 1800 Erard la dote de ses ...
Sonates pour Alto par Agathe et Irène Blondel

Sonates pour Alto par Agathe et Irène Blondel

Si, en langue française, l’alto s’apparente en référence étymologique au terme alto de la tessiture vocale, n’oublions pas qu’en italien son nom est viola, venant de son ancêtre viola da braccio soit « viole à bras ». On replace alors naturellement cet instrument dans la famille des violes qui met plus en valeur sa véritable origine même s’il est encore de nos jours très maladroitement assimilé à un « grand violon ». Rendons alors ...
Les Sacqueboutiers, leurs Cris de Londres

Les Sacqueboutiers, leurs Cris de Londres

Depuis bientôt trois décennies les Sacqueboutiers de Toulouse explorent et défendent avec le talent que l’on sait un répertoire souvent confié aux ensembles vocaux. Sous l’autorité stimulante et audacieuse de ses fondateurs et continuateurs, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu, cet ensemble composé de sacqueboutes (l’ancêtre du trombone) et de cornets à bouquin (sorte d’olifant amélioré, fait d’une corne de bouc, d’où son nom, percée de trous) accompagné d’autres instruments en ...