Fuga Libera

5400439007536

Les larmes d’exil de Dowland par la lyra grecque et la viole de gambe

En 1604, Dowland signe son recueil de Lachrimae or Seaven Teares, véritable tombeau de la mélancolie où se succèdent les larmes pieuses d’une illumination mystique à l’espoir d’un salut retrouvé. Ce disque nous plonge dans l’épopée de deux destins, celui de la lyra grecque et de la viole de gambe qui, en dépit de leurs ressemblances, ne se sont jamais rencontrées sur les chemins de l’histoire. Elles ont pourtant, dans des ...
5400439006119

Schumann et Kurtág en miroir sous l’archet d’Hélène Desaint

Cet album autour de l'alto et de la personnalité d'Hélène Desaint est le fruit de la résidence de l'altiste à la Chapelle musicale Reine Élisabeth en Belgique. Avec, au cœur du programme, l'Hommage à R. Sch. de György Kurtág, l'interprète tisse des liens subtils entre les deux compositeurs en s'entourant du piano et de la clarinette. Le duo Hélène Desaint et Louis Lortie dans les quatre Märchenlieder op.113 est un réel ...
Dupont

En première mondiale, l’œuvre symphonique de Gabriel Dupont

Avec cet album consacré au corpus symphonique de Gabriel Dupont qui sera pour beaucoup une agréable découverte, Patrick Davin et l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège rendent un bel hommage à ce compositeur français injustement oublié. Élève de Massenet, titulaire d’un deuxième Prix de Rome (après Caplet, mais devant Ravel), Gabriel Dupont (1878-1914) est l’auteur d’une œuvre assez éclectique, comprenant nombre de mélodies, de pièces pour piano et d’opéras dont la célèbre ...
romantic viola

L’alto romantique : duos avec piano par Daniel Weissmann

Encore trop marginal, supplanté par son grand frère le violoncelle et son petit frère le violon par l'immensité de leurs répertoires, l'alto résiste, et l'on prendra toujours plaisir à se laisser envahir l'oreille par ses sonorités d'entre-deux. Daniel Weissmann met en avant « l'instrument non-roi » dans sa partie romantique. On remarquera d'ailleurs que les interprètes qui défendent avec conviction cette tranche de la production musicale ont choisi des auteurs plus connus pour ...
french resonance

Elsa Grether et François Dumont magiques dans Pierné et Vierne

Avec "French Resonance", Elsa Grether et François Dumont sont irrésistibles dans les rares sonates pour violon et piano de Pierné et de Vierne, respectivement de 1901 et 1908. Pour Elsa Grether, ces sonates sont des œuvres majeures méritant de figurer au grand répertoire. Gabriel Pierné dédia son opus 36 à Jacques Thibaud, alors que ce furent Eugène Ysaÿe et Raoul Pugno qui commandèrent à Louis Vierne une sonate pour violon et piano ...
81S3mMqb5nL__SL1500_

Judith Ermert et le violoncelle retrouvé d’Hindemith

Il y a 50 ans, Paul Hindemith décédait. Si les célébrations anniversaires consacrées à cet auteur sont plutôt discrètes, écrasées par ses glorieux aînés Verdi et Wagner, quelques artistes prennent le risque de s'aventurer à satisfaire notre goût pour l'inédit ou le méconnu. C'est chose faite avec cet album consacré à une partie des peu nombreuses créations du compositeur allemand pour le violoncelle. Hormis un unique concerto, la musique de ...
fuga libera un siecle de musique russe

Un panorama de la musique russe du XXe siècle

Camille Thomas et Beatrice Berrut sont deux solistes dont le jeune âge surprend autant que l'expérience qu'elles ont déjà acquise. Le programme ambitieux qu'elles nous proposent ici se présente comme un panorama de la musique russe du XXe siècle, à travers trois œuvres pour violoncelle et piano. Il est évident que l'on ne peut pas parler d'art russe au XXe siècle sans immédiatement faire le rapprochement avec les divers bouleversements politiques ...
dvorak fuga libera

Dvořák : Un Concerto en quête d’auteur

Le présent enregistrement consacré à Dvořák est l'occasion pour nous de découvrir une oeuvre que même le compositeur avait semble-t-il oublié, un concerto pour violoncelle de jeunesse, dédié à l'un de ses amis, et retrouvée dans les années vingt, nous dit le livret. Oubli ou lucidité ? Peut-être Dvořák n'a-t-il tout simplement pas voulu déterrer cette oeuvre de 1865, qui, il faut l'admettre, pour agréable et inventive qu'elle soit, ne souffre ...
bloch-fuga libera

Elsa Grether et le mysticisme de Bloch

« Aussi est-ce cette ferveur, cette flamme-là, tantôt brûlante ou incandescente, que j'espère exprimer et traduire sur cet enregistrement le plus fidèlement possible. » Voilà comment Elsa Grether résume son approche d'une partie de l’œuvre pour violon et piano du grand compositeur suisse naturalisé américain Ernest Bloch. Il y a toujours un risque à ce genre d'exergue. Toutefois, nous somme vite emportés par l'élan et la profondeur superlatifs de cette musique. A ...
51rDINGEqDL._SS420_

Splendide Krzysztof Meisinger dans la musique de Villa-Lobos

Heitor Villa-Lobos : une œuvre originale d’une portée universelle ? Cette notion absolument pas conventionnelle ni consensuelle, mérite d’être évoquée. Elle est en tout bellement défendue et illustrée par les enregistrements que vient de commercialiser le label Fuga Libera. D’emblée, on se doit d’annoncer que l’interprétation des Cinq Préludes pour guitare seule (1940) figure parmi les meilleures jamais réalisées. Krzysztof Meisinger exacerbe toutes les qualités de ces partitions merveilleuses d’invention. Le jeu, ...
Quatuor de Debussy par le Quatuor Danel

Quatuor de Debussy par les Danel

Forts de leurs intégrales marquantes de Chostakovitch (Fuga Libera) et de Mieczyslaw Weinberg (CPO), le Quatuor Danel revient chanter dans son arbre, à savoir la musique française et Debussy. Pour apprécier leur interprétation, il faut faire abstraction des Nymphéas de Monet illustrant la pochette, car ce choix est aussi évident - Debussy étant généralement décrit comme le compositeur impressionniste par excellence -  que non pertinent au regard du jeu des ...
fugalibera lalo

Nikita Boris-Glebsky joue l’évidence avec Augustin Dumay dans Lalo

Dès les premières secondes, on sait à quoi s'en tenir : énergie, relief, dynamisme. Avec le soliste, même chose, en heureuse concordance avec les instrumentistes : netteté du trait, son plein, vibrato contrôlé, et fin de phrases en pirouettes. Le dialogue s'installe, et l'orchestre – de dimensions idéales – commente plus qu'il ne soutient. Augustin Dumay connaît très bien son Lalo, l'ayant autrefois enregistré comme soliste. Est-ce pour cela que cette ...
fuga franck arming

Franck encore et toujours à la liégeoise

La Symphonie en ré mineur de César Franck est devenue, au fil du temps,  comme les boulets sauce lapin et la Foire d’automne du parc d’Avroy, un symbole de la Cité ardente. Présente systématiquement lors des tournées de l’orchestre philharmonique royal de Liège, elle fait partie inhérente de sa discographie.  Christian Arming, nouveau directeur musical de la phalange liégeoise (depuis la saison 2011-2012), enregistre la troisième version discographique liégeoise de ce ...
fugalibera_ravel_ader_vign

Le Ravel d’Alice Ader en rupture d’intentions

Nous voici bien ennuyés face à l'arrivée de ce double album consacré à l'intégrale pour piano de Maurice Ravel par Alice Ader. Et au mieux partagé quant à sa réussite totale. Pour celle qui avait bien réussi il y a longtemps ses Debussy, le test à l'aveugle étant  impossible pour nous. Si vous avez la chance de connaître un ami qui en possède plusieurs versions, demandez-lui de vous faire écouter ...
servais_fuga libera

François Servais, le Paganini du violoncelle

Berlioz, Rossini et d'autres encore sont responsables du surnom qu'on lui a donné, qui porte aussi celui du violoncelle Stradivarius de 1701 dont il joua sa vie durant et Anner Bylsma après lui. Et puis le temps, d'autres virtuoses, d'autres musiques firent leur apparition et Servais tomba dans un relatif oubli. La publication de ce deuxième volume aux éditions Fuga Libera, au demeurant soignées et esthétiques, permet de faire le point ...
fugalibera-blondelle

Thomas Blondelle : les banalités mystérieuses

Depuis son second prix au Concours Reine Elisabeth de 2011, le ténor Thomas Blondelle s'est illustré à l'opéra. Il aborde ici la mélodie et le lied, et y montre une souplesse adéquate. Sa personnalité se fait sentir dans le choix du programme, malicieusement nommé « banalités ». On lui est reconnaissant de surprendre par ces petites raretés, en ce temps où les premiers disques des chanteurs sont le plus souvent ...
fugalibera_martinu_sym_1

Bohuslav Martinů à Bruxelles

Que l’auditeur se rassure, il existe encore des rencontres étonnantes. Non que Bohuslav Martinů soit un parfait inconnu mais sa musique repose en vrac et en silence dans  les dictionnaires et les bacs délaissés des disquaires. Cap donc sur le plaisir assuré et la volupté musicale avec deux partitions de toute beauté, d’une grande densité sonore, d’une permanente activité où bouillonne sous-jacent un lyrisme incandescent, profond et sincère mais jamais ...
fugalibera_dvorak-avanesyan

Hrachya Avanesyan, le romantisme à l’honneur

Hrachya Avanesyan, vainqueur de la dernière édition du Concours Carl Nielsen, est à l’honneur de ce disque consacré à Antonín Dvořák. Ce beau programme nous séduit pleinement par le brio et la finesse d'exécution des musiciens d’autant qu’il s’agit d’un répertoire parfois négligé par les solistes. Au fil des décennies, le concerto pour violon a, en effet, connu une popularité en dent de scie. Il est resté quelque peu dans l'ombre d’un ...
fugalibera_jongen_braude_vign

Joseph Jongen, l’alto dans tous ses états

Joseph Jongen (1873-1953) a souvent été le sujet de diverses chroniques sur ce site, et de fait c’est toujours avec le plus grand plaisir que nous accueillons un disque consacré au grand compositeur liégeois, mais si de plus la réalisation se révèle de qualité exceptionnelle grâce aux interprètes, ce qui est bien le cas ici, alors notre bonheur est comble ! Musicien complet et remarquablement doué, Joseph Jongen était pianiste, organiste, chambriste, chef ...
fuga_kheops_sextet

Dohnányi et Penderecki, deux sextuors à recommander

Les musiciens de l'Ensemble Kheops ne sont pas les premiers à aborder ces pièces au disque, mais cette nouvelle interprétation se signale par son excellence. Ernö Dohnányi et Krzysztof Penderecki ont tous les deux été tentés par une formation instrumentale peu courante. En fait, le sextuor mêlant cordes, piano et vents est une combinaison très heureuse. Le nom du compositeur hongrois demeure connu avant tout grâce à son petit-fils, Christoph Von ...
fugalibera_triodali_schubert_vign

L’irrésistible Schubert du Trio Dali

Leur premier album consacré à Maurice Ravel avait propulsé les musiciens du Trio Dali sur le devant de la scène et remporté nombre de récompenses prestigieuses. Sans complexe et avec gourmandise, c’est à Schubert qu’ils s’attaquent aujourd’hui, mordant à pleines dents dans des partitions bien connues. Si, sur un marché du disque saturé, l’ascension de tels sommets exige d’avoir quelque chose de neuf à y faire entendre, c’est bel et ...
Quatuor Alfama

Tout l’enthousiasme de quatuor belge Alfama

Le répertoire pour quatuor à cordes est riche de monuments et de sommets mythiques. Il comprend également quelques pièces moins ambitieuses, en un mouvement, dans lesquelles le Quatuor Alfama a choisi de piocher pour ce disque très séduisant. Certes, la plupart de ces pages sont des œuvres de jeunesse qui laissent entrevoir l’habileté de leur auteur mais qui ne reflètent pas encore le génie de leur expression de maturité respective. ...
Evgeni Bozhanov : Un Chopin poétique et puissant

Evgeni Bozhanov, un Chopin poétique et puissant

Son nom n’est pas encore connu du public français, mais c’est une grande étoile de demain. Né en 1984 à Rousse (Bulgarie), collectionneur de prix internationaux (Varsovie, Reine Elisabeth, Richter à Moscou, Van Cliburn…), Evgeni Bozhanov nous livre une interprétation de Chopin hautement poétique et tendrement délicate bien que dotée d’une puissance tout à fait extraordinaire, offrant une dramaticité fascinante. Il réalise le programme de ce disque comme s’il jouait véritablement ...
Histoire du Tango

Histoire du Tango d’Astor Piazzolla

L’Histoire du Tango d'Astor Piazzolla, une suite de quatre pièces dédiées au flûtiste Marc Grauwels qui l’a créée et joue dans ce disque, fait partie de l’Hommage à Liège composé en 1988, avec Double Concerto pour Bandonéon et Guitare. Le présent enregistrement rassemble autour de cette œuvre des morceaux connus, ou du moins, que l’on a déjà entendus à un moment ou un autre dans sa vie. Très ...
La jeune garde et le bon Vieuxtemps

La jeune garde et le bon Vieuxtemps

D’origines diverses et variées, les sept jeunes violonistes réunis pour cette intégrale des concertos d’Henri Vieuxtemps sont placés sous la supervision artistique de leur maître Augustin Dumay. Ce dernier fut élève d’Arthur Grumiaux, qui bénéficia lui-même des conseils de Georges Enesco, disciple de Martin-Pierre Marsick dont Vieuxtemps disait : «Je tiens cet artiste pour le premier violon de Paris et de mille autres lieux. Et dire que c’est un Belge, un ...
Toute la noblesse de Brahms

Toute la noblesse de Brahms par Plamena Mangova

Pour un label indépendant tel que Fuga Libera, graver des œuvres aussi emblématiques que celles qui figurent sur ce disque peut être considéré, selon le résultat, comme audacieux ou inconscient –il faut en effet pouvoir se distinguer sur un marché saturé et dominé par les interprétations de personnalités musicales plus vendeuses qu’une soliste encore peu connue sur la scène internationale et un orchestre de seconde catégorie. Cet enregistrement brahmsien s’apparente ...
Moussorgski en liberté

Le Moussorgski en liberté d’Alice Ader

Belle idée de la part d’Alice Ader que de nous offrir une intégrale des œuvres pour piano de Modest Moussorgski, que l’on réduit trop souvent aux Tableaux d’une exposition, généralement assez mal servis par des pianistes de concours ou par des lisztiens blasés en quête de frisson slave. Par conséquent, on préfère souvent entendre l’orchestration de Ravel que l’original –pourtant si génial- débité par des broyeurs d’ivoire sans âme. Cette ...
Hugo Wolf selon Dietrich Henschel

Hugo Wolf selon Dietrich Henschel

Dans l’œuvre de Hugo Wolf, comme dans tout le répertoire du lied, les 53 poèmes du pasteur Eduard Mörike (1804-1875) doivent être comptés comme un sommet. Sous un propos apparemment banal, décrivant des peines d’amour, des objets, des légendes populaires ou des fêtes religieuses, chaque poème recèle une mélancolie prenante et une profondeur que Wolf a su exprimer, en plus d’exalter la beauté de la langue et du rythme. Dietrich ...
Un volcan sans nuage

Ilian Garnetz et Alina Bercu, comme un coup de foudre

Certaines rencontres musicales sont comme des coups de foudre. Quelques notes suffisent pour que les musiciens comprennent qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Ainsi Clara Haskil et Arthur Grumiaux se rencontrèrent au hasard du Festival de Prades et après quarante-cinq minutes de répétition, formèrent un des plus beaux duos de leur temps dans Beethoven et quelques Mozart. Ilian Garnetz et Alina Bercu (finaliste du concours… Clara Haskil !) semblent s’être ...
Humilité face à la partition

Humilité de Severin von Eckardstein face à la partition

On se souvient de la saisissante apparition télévisée du jeune pianiste allemand, lorsqu’il remporta en 2003 le premier Prix du Concours International Reine Elisabeth, qui interprétait sans sourciller le redoutable Concerto pour piano & orchestre n°2 de Prokofiev. L’indiscutable maîtrise du propos, l’intelligence du phrasé, alliée à une chaleur d’expression, allaient devenir la signature de Severin von Eckardstein, depuis invité régulier de tous les festivals européens de prestige. Le pianiste collabora ...