Urania

Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

On ne compte pas moins de huit cents ! pièces pour piano de Béla Bartók. A ce titre il reste un créateur pas forcément bien connu même si son œuvre fut mieux accueillie en France que dans son propre pays. Compositeur prolixe dont Pierre Citron dans son Bartók (1963) évoque la technique pianistique de la sorte : « La force de son jeu n’est pas dans le poids d’une main qui frappe les ...
Un Ernani « de routine » au Met

Mitropolous, Siepi, Del Monaco, un Ernani « de routine » au Met

Le label Urania propose en CD ce qui devait être une soirée de routine au Met, le 29 décembre 1956 : un Ernani avec rien moins que Mario Del Monaco, Leonard Warren, Cesare Siepi et Zinka Milanov, le tout dirigé par Dimitri Mitropoulos ! Prise de son « live » et mono, plus ou moins entachée de toux et de bruits de fond : c’est le prix à payer pour avoir une idée de ce ...
Pelléas première manière

Pelléas première manière

Urania Pelléas fut pour Karajan le sommet de sa longue histoire d’amour avec la musique française. Il plaçait cet ouvrage énigmatique entre tous au centre d’une trilogie universelle dont les deux autres étapes étaient pour lui Parsifal et la Flûte enchantée. En 1978 il signait une version majeure de cette partition de Debussy à Berlin à la tête d’un orchestre de Berlin aux sonorités plus françaises que bien des formations de ...
William Primrose Altoplano !

William Primrose Altoplano !

Composées en 1894, les Sonates pour alto et piano forment l’adieu de Brahms à la musique de chambre. Et quel adieu, mystérieux, déroutant par son caractère… solaire. A l’âge de léguer son testament musical, Brahms livre le chant d’un homme sans âge. Le légendaire altiste William Primrose (1903-1982) et le pianiste de haute tenue Rudolf Firkušny (1912-1994) ne l’entendent pas autrement, dans cet enregistrement qui a la grandeur des classiques. ...
Un album taillé sur mesure

Un album taillé sur mesure

De toutes les mises en musique du mythe de Faust celle de Boito est sans doute la plus ignorée et peut-être la plus faible. Passés le Prélude au ciel et le grand air de Marguerite au cachot, l’ensemble de la partition a bien du mal à rester au niveau. Le présent enregistrement a de toute évidence été conçu pour celui qui incarnait Philippe II, Boris Godounov ou Telramund comme personne : ...
Dietrich Fischer-Dieskau, En sa plus verte nouveauté

Dietrich Fischer-Dieskau en sa plus verte nouveauté

En cette année 1948, le jeune Fischer-Dieskau faisait ses débuts à l’opéra de Berlin en Posa d’un Don Carlos dirigé par Ferenc Fricsay. Il prépara aussi pour la radio sa première approche de Winterreise, cycle de lieder qu’il allait imprégner définitivement, tous ses retours à la partition étant à marquer d’une pierre blanche. Sa voix est alors dans sa première fraîcheur et son style pourtant déjà bien en place. Il ...
Richter ou l’art de la quintessence

Richter ou l’art de la quintessence

La discographie de Sviatoslav Richter est une des plus denses du XXe siècle, surtout si l’on considère les enregistrements publics du pianiste. On remerciera tout d’abord le label Urania pour la présente réédition du récital du 20 juin 1955 à Moscou, bien que l’on déplore le manque de précision des informations en ce qui concerne le programme (aucun détail pour les 12 préludes de Scriabine choisis parmi les 24 de ...