Lieu : Opéra Garnier

Eleonora Abbagnato sublime La Dame aux Camélias à Garnier

Entré au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris en 2006, La Dame aux Camélias de John Neumeier est devenu un grand classique de la compagnie. Eleonora Abbagnato se donne corps et âme dans le personnage de Marguerite, qu’elle danse peut-être pour la dernière fois dans sa carrière à l’Opéra de Paris. « Manon à Marguerite, / Humilité ». Cette dédicace inscrite par Armand Duval dans le volume de Manon Lescaut qu’il ...

À l’Opéra de Paris, un concours riche en promotions

Chose rare dans l’histoire de l’Opéra national de Paris, le concours de promotion du corps de ballet aura eu lieu deux fois cette année, la première en mars, la seconde en novembre, offrant une nouvelle possibilité aux danseurs de gravir les échelons. Les postes non pourvus il y a quelques mois étaient à nouveau mis en jeu, avec notamment un poste de premier danseur et deux postes de première danseuse. Chez les ...
fancy_free_c_sebastien_mathe-OnP_b

Hommage à Jerome Robbins à l’Opéra de Paris

Une soirée de ballets comme on les aime à l’Opéra de Paris, avec cet Hommage à Jerome Robbins qui permet l’entrée au répertoire longtemps attendue de Fancy Free, son premier ballet, sur la musique de Leonard Bernstein. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Fancy Free, le premier ballet de Jerome Robbins, ne figurait pas encore au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris. Et pour cause, il fallait pour cela réunir ...
La passion Bérénice de Michael Jarrell sur la scène de Garnier

La passion Bérénice de Michael Jarrell sur la scène de Garnier

Faire chanter l'alexandrin de Racine, voilà le défi que se lance le compositeur suisse Michael Jarrell dans Bérénice donné à Garnier. C'est son sixième ouvrage scénique et le second volet de la trilogie convoquant les chefs d’œuvre de la littérature française, telle que l'a imaginée Stéphane Lissner en passant commande à trois créateurs d'aujourd'hui. « Il se trouve que j'ai un rapport complexe avec la langue française lorsqu'elle est chantée » avoue le ...

Les petits rats de l’Opéra récompensés

Élisabeth Platel, directrice de l’École de Danse de l'Opéra national de Paris, s'est vue remettre le Prix du rayonnement culturel 2018 décerné aux Petits rats de l'Opéra par le Grand Prix du Rayonnement Français, le mardi 2 octobre au Quai d'Orsay, en présence de Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. Ce prix récompense chaque année les femmes et les hommes qui font rayonner les valeurs de la ...
Le ballet de l'Opéra de Paris Gaga d'Ohad Naharin

Le Ballet de l’Opéra de Paris gaga d’Ohad Naharin

Pièce-phare du chorégraphe israélien Ohad Naharin, Decadance fait son entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris. C’est avec une étonnante capacité d’adaptation que ces danseurs se sont appropriés la signature si personnelle du chorégraphe… pour un résultat festif particulièrement réussi ! On pourrait la décrire comme un best of de l’œuvre d’Ohad Naharin. Decadance consiste en la combinaison de neuf pièces majeures du chorégraphe, créées entre 1992 et ...
La touche française de la Martha Graham Dance Company à Garnier

La touche française de la Martha Graham Dance Company à Garnier

Près de trente ans après son dernier passage sur la scène du Palais Garnier, la Martha Graham Dance Company revient avec des œuvres emblématiques du répertoire de la chorégraphe américaine. Elle apporte aussi quelques nouveautés, qui forment la touche française de la soirée, avec Ekstastis, un solo recréé en 2017 et dansé ici par Aurélie Dupont et une variation de Lamentation signée Nicolas Paul, danseur du Ballet de l’Opéra de ...
Rencontre entre Picasso, la danse et le public au Palais Garnier

Rencontre entre Picasso, la danse et le public au Palais Garnier

Pablo Picasso dansant devant les baigneurs à la Garoupe en compagnie de Jacqueline Roque. Ce moment intime, immortalisé sur la pellicule de David Douglas Duncan en juillet 1957, illustre sans doute une des intentions principales de l’exposition : donner à voir la danse dans l’œuvre de Picasso comme un art vivant aux multiples facettes. Construite en partenariat avec le musée Picasso, et dans le cadre de l’événement « Picasso-Méditerranée », la ...

François Alu prend La Fille mal gardée à l’Opéra de Paris

Dès sa première variation dans La Fille mal gardée, charmant ballet prérévolutionnaire ressuscité par Sir Frederick Ashton dans les années 1960, François Alu affirme sa présence scénique et sa maîtrise technique aux côtés de la mutine Alice Renavand. Un rôle qui aurait dû lui valoir le titre d’étoile… François Alu, Premier Danseur adoré du public et de la presse, ronge son frein en attendant une nomination d’étoile qui ne vient pas. ...
Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Don Pasquale est l’un des opéras les plus populaires de Donizetti, et pourtant, il aura fallu attendre 2018 pour que la vénérable institution se penche sur lui. Une entrée au répertoire toutefois réussie, notamment grâce à un plateau homogène et de très haute volée au service du regard neuf et émouvant de Damiano Michieletto qui donne du relief à une œuvre plus profonde qu’il n’y paraît. Un opéra bouffe ? Certainement. ...

Soirée Thierrée/Shechter/Pérez/Pite à Garnier

Cette soirée présentant un panel de la création contemporaine marque aussi le retour attendu du chef-d’œuvre de Crystal Pite, The Seasons' Canon, sur la scène de Garnier. La première partie de la soirée a pu en revanche laisser dubitatif. Il aura fallu attendre le dernier volet de ce quatuor pour assister à la pièce maîtresse de la soirée, The Seasons' Canon de la chorégraphe canadienne de génie, Crystal Pite. Créée en 2016 ...

Soirée Anne Teresa De Keersmaeker à Garnier : reprise sans surprise

Les saisons se suivent … et parfois se ressemblent. Après leur entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris en octobre 2015, trois pièces d’Anne Teresa De Keersmaeker, Quatuor n°4, Die Grosse Fuge et Verklärte Nacht, font leur retour sur la scène de Garnier, sans grand changement ni dans les distributions ni dans l'interprétation. Ce sont trois pièces majeures, créées entre 1986 et 1995 par la chorégraphe belge, fondatrice ...
Ecole de danse 2018

Spectacle de l’École de danse de l’Opéra : à l’image de la compagnie

Le Spectacle de l’École de danse de l'Opéra national de Paris est un des rendez-vous réguliers annuels de la saison au Palais Garnier permettant de suivre l'évolution des jeunes danseurs qui pourront intégrer la compagnie pour certains d'entre eux à la fin de l'année alors que la plupart devront trouver un engagement dans une troupe à l'international - ou très rarement en France. C'est, à chaque fois, un déchirement de ...
Les adieux à la scène de Marie-Agnès Gillot dans Orphée et Eurydice

Les adieux à la scène de Marie-Agnès Gillot dans Orphée et Eurydice

C'est une génération qui s'éteint avec le départ à la retraite de l'Opéra National de Paris de Marie-Agnès Gillot. Étoile emblématique de l'ère Lefèvre, elle aura été une des seules Étoiles incontestées et incontestables de ces deux dernières décennies sur la scène de la danse française. C'est tout naturellement que le choix de l’œuvre pour signifier la fin de sa carrière dans cette institution s'est porté sur l'Orphée et Eurydice de ...

Marie-Agnès Gillot fera ses adieux à la scène le 31 mars

La danseuse étoile Marie-Agnès Gillot fera ses adieux officiels à la scène de l’Opéra national de Paris le samedi 31 mars 2018 au Palais Garnier, dans Orphée et Eurydice de Pina Bausch, pièce dans laquelle elle interprètera le rôle d’Eurydice aux côtés de Stéphane Bullion. Engagée à 15 ans dans le corps de ballet en 1990, Marie-Agnès Gillot grimpe tous les échelons de la compagnie dans les années 90, jusqu'à ...
Concours de promotion du Ballet de l’Opéra de Paris : une année sans première danseuse

Concours de promotion du Ballet de l’Opéra de Paris : une année sans première danseuse

Le Concours annuel de promotion du Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris réserve toujours quelques surprises. Cette année, le poste très convoité de Première danseuse n'a pas été pourvu, de manière quelque peu cruelle pour la classe des sujets qui n’a pourtant pas démérité. Chez les garçons, en revanche, le talentueux Paul Marque a accédé au rang de Premier danseur. La classe des quadrilles femmes comptait dix-huit prétendantes au ...
CAVALLERIA RUSTICANA/ SANCTA SUSANNE

Only the sound remains de Kaija Saariaho à Garnier

Le Palais Garnier accueille en création française Only the sound remains de Kaija Saariaho, opéra en deux parties – Always Strong et Feather Mantle – sur un livret d'Ezra Pound, d'après deux pièces du théâtre nô de Zeami (1363-1443). La surprise et le bonheur de découvrir une entreprise collective très cohérente, où la richesse des textures sonores le dispute à l'épure de l'ensemble. La permanence est un vieux rêve de l'humanité : ...
1Jephtha

Jephtha à Garnier, parce qu’il doit en être ainsi

Le Jephtha présenté à l’Opéra Garnier vaut pour les Arts Florissants qui donnent sa force au spectacle et une distribution qui sait révéler l’humanité de chaque personnage. Claus Guth signe une mise en scène symbolique entre respect de l’œuvre et approche singulière. Ce n’est pas parce qu’un oratorio se compose de récitatifs, d’airs et de chœurs qu’il doit être abordé (et apprécié) comme un opéra. Et cela même s’il est potentiellement ...
expo chéreau

Chéreau à l’étroit au Palais Garnier

À l’occasion de la reprise de De la maison des morts à Bastille, l'exposition "Patrice Chéreau, mettre en scène l'opéra" est présentée actuellement à Garnier en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France. Hué à mort à Bayreuth en 1976, il est aujourd'hui le refuge de ceux qui n'admettent pas que la mise en scène lyrique ait d'autres ambitions que la reproduction inlassable des mêmes formules. Patrice Chéreau, l'artiste inquiet en ...

40 ans pour les démonstrations de l’École de danse de l’Opéra de Paris

2017 est l’année d’un double anniversaire pour l’École de danse de l’Opéra de Paris : celui des quarante ans des démonstrations de l’École sur la scène de l'Opéra Garnier, instaurées par Claude Bessy, et celui des trente ans de l’installation de l’École à Nanterre. Élisabeth Platel, directrice de l’École de danse depuis 2004, inaugure cette séance de démonstrations en rendant hommage à Claude Bessy qui a eu l’idée de montrer le ...
cAnn Ray_MEDIUM

Play, où l’on se prend au jeu d’Alexander Ekman à Garnier

À la frontière entre la danse,  la performance, le théâtre et l’événement participatif, Alexander Ekman réalise une première création pour l’Opéra de Paris aussi brillante qu'inclassable. Drôle, culotté, déjanté, Play propulse le ballet dans le XXIe siècle et l'ère du "fun" ! Immense. Jamais la scène de l’Opéra Garnier ne l’aura autant été. Son espace s’étire des cintres à la fosse, du fond de scène aux premiers rangs d’orchestre, agrandi encore ...
Balachine/Teshigawara/Bausch (saison 2017-2018)

Un triptyque Balanchine/Teshigawara/Bausch moderne et percutant

Voilà une soirée composée comme un repas de grand-chef, savamment dosée, savoureuse et épicée, un feu d’artifice pour les papilles du balletomane ! Comme un dialogue avec la fondation LVMH qui s’interroge sur ce que c'est qu'être moderne en peinture, ce programme questionne la modernité en danse, depuis Balanchine jusqu’à la nouvelle création de Saburo Teshigawara, Grand Miroir, en passant par le chef-d’œuvre absolu qu’est Le Sacre du printemps de ...

Les Joyaux de Balanchine scintillent au Palais Garnier

Le triptyque Joyaux de George Balanchine revient dans la production signée Christian Lacroix, pour un feu d’artifice étincelant du Ballet de l’Opéra de Paris. Ce n’est qu’en 2000 que la trilogie des Joyaux de Balanchine a fait son entrée au grand complet au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris. L’origine de ces pièces remonte pourtant à 1967, période à laquelle en se promenant devant les bijoutiers de la 5e avenue ...
Laëtitia Pujol tire sa révérence à l’Opéra de Paris

Laetitia Pujol tire sa révérence à l’Opéra de Paris

Pour ses adieux, Laetitia Pujol a concocté un programme qui lui ressemble, à la charge émotionnelle forte. En choisissant de danser Émeraudes, puis le pas de deux de Sylvia, elle a rendu hommage à ses partenaires privilégiés, Mathieu Ganio et Manuel Legris, ainsi qu'au chorégraphe qui aura marqué sa carrière, John Neumeier. Faire ses adieux à la scène de l'Opéra de Paris est un moment unique pour toute danseuse ou danseur ...
Image_une

Exposition Mozart à Garnier, une passion française qui n’a pas traversé le périph’

Une scénographie très classique, différentes étapes selon un ordre chronologique assez convenu, une orientation centrée seulement sur les productions parisiennes et quelques-unes du Festival d’Aix-en-Provence… Le bilan en fin de parcours de l’exposition « événement » Mozart, une passion française, présentée à l’Opéra Garnier jusqu’au 24 septembre 2017, se révèle mitigé malgré quelques inédits et sa pièce maîtresse : la partition manuscrite autographe de Don Giovanni conservée à la Bibliothèque Nationale de France à ...
Sylphide ONP 2017

La Sylphide à l’Opéra de Paris : ainsi va la vie d’une troupe

La reprise du ballet romantique de Pierre Lacotte en cette fin de saison 2017 s'accompagne d'un certain nombre de prises de rôles pour les solistes ainsi que pour de nombreux danseurs du corps de ballet, alors que d'autres prendront leur retraite dans quelques semaines. Il aura fallu attendre longtemps pour que Myriam Ould-Braham puisse enfin graver dans les mémoires une prise de rôle dans laquelle on n’attendait qu'elle depuis des années. ...
Soirée Bertaud/Valastro/Bouché/Paul à Garnier

Soirée Bertaud/Valastro/Bouché/Paul à Garnier

Programmée par Benjamin Millepied dans le cadre de l’Académie chorégraphique, la soirée Bertaud/Valastro/Bouché/Paul présente les créations de ces quatre danseurs chorégraphes. Leurs propositions nous emmènent dans des univers très différents, dont on retiendra plus particulièrement le brillant Renaissance de Sébastien Bertaud. Quand l’Opéra fait naître des talents de chorégraphes... En 2015, Benjamin Millepied inaugure son Académie chorégraphique, placée sous le patronage de William Forsythe. Quatre danseurs de l’Opéra, Sébastien Bertaud, Simon ...
cenerentola garnier17

La Cenerentola à Garnier, une nouveauté déjà démodée

Pas de pantoufle ni de marâtre pour La Cenerentola de Rossini, mais sous la mise en scène de Guillaume Gallienne et la direction musicale d’Ottavio Dantone, la citrouille ne se transforme pas non plus en carrosse. La distribution vocale fraîche et pétillante, dominée par un charismatique Roberto Tagliavini suscitant les applaudissements les plus nourris en fin de représentation, semble tout de même manquer d’envergure dans cette salle si prestigieuse qu’est ...
En Sol

Balanchine/Robbins/Cherkaoui, Jalet : trio autour de Ravel

Dernier triptyque programmé par Benjamin Millepied, ce programme conçu comme un hommage à la musique de Ravel montre aussi l’évolution des styles, de George Balanchine à Cherkaoui en passant par Jérôme Robbins. Les trois pièces s’éclairent les unes les autres et assurent la réussite de ce programme, qui se termine avec le percutant Boléro de Cherkaoui. La Valse s'ouvre dans le plus pur style balanchinien. Divertissement mondain, beauté des costumes et élégance ...
Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Le Ballet de l’Opéra de Paris inscrit à son répertoire trois pièces très différentes de Merce Cunningham et William Forsythe. De Walkaround Time, hommage déstructuré à Marcel Duchamp à Herman Schmerman, jubilatoire déconstruction de la danse classique, un regard étonnant sur deux grandes figures de la danse américaine du XXe siècle. Merce Cunningham n’en était pas à son premier coup d’éclat quand il chorégraphia en 1968 à Buffalo le ballet Walkaround ...