Mot-clef : Dimitri Ivaschenko

Prophète_6a

Meyerbeer au Capitole, prophète en Occitanie

Cette nouvelle production de l’opéra de Meyerbeer Le Prophète est la preuve incontestable de l’ouverture d’esprit du Théâtre du Capitole, qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour clôturer sa saison. Afin de se conformer au genre, l’Opéra n’a pas lésiné sur les moyens, l’une des caractéristiques principales du grand opéra étant un visuel plus que grandiloquent, agrémenté de ballets, de grands chœurs, de machineries et d’épopées historiques. Avec ...
Serail

Avec l’Enlèvement au sérail, le deuxième Hörspiel de René Jacobs

Après la Flûte enchantée de 2009, René Jacobs récidive dans sa manière innovante et décapante de restituer le Singspiel de la scène viennoise. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, personne ne pourra rester indifférent devant une telle proposition. Gageons que cette nouvelle interprétation par René Jacobs d’un opéra de Mozart irritera plus d’un auditeur. Nous espérons pour notre part qu’elle en enthousiasmera davantage. Tout est fait en effet pour rendre vivant ...
Nikolai-Schukoff

Freischütz mémorable au théâtre des Champs-Élysées

Un chef-d'œuvre de l'opéra allemand donné en version de concert, avec une réussite mémorable, notamment pour Véronique Gens et la direction de Thomas Hengelbrock. Berlioz et Wagner, Verdi et Schoenberg même ont trouvé dans le Freischütz la poésie et le ton du romantisme ; nous y voyons surtout aujourd'hui des problèmes scéniques et dramatiques. Aussi, il pourra sembler étonnant que la solution retenue ce soir (version de concert avec texte de liaison ...
Rusalka

La Rusalka de Robert Carsen de retour sur la scène de Bastille

La somptueuse production de Robert Carsen mettant en scène Rusalka d'Antonin Dvořák en 2002 revient à Bastille, après une première reprise en 2005, Turin en 2007 et continue de nous séduire. « Malheur à qui apprend à connaître un humain ». La malédiction est proférée par l'Esprit du lac et s'abat sur l'infortunée Rusalka. Nymphe des eaux et immortelle, elle s'est éprise d'un Prince qui a pris l'habitude de « se baigner entre ses ...
2C198E4E2-D4FC-AFAE-FA3BE9EC09B3A298

La Flûte de Robert Carsen en DVD

Ce DVD est le reflet des représentations du festival de Baden-Baden données au printemps dernier et dûment chroniquées dans nos colonnes. L’intérêt de la manifestation était multiple, avec tout d’abord la signature par un des plus grands metteurs en scène du moment du chef d’œuvre de Mozart. Il s’agissait également de la première interprétation par Simon Rattle de cet opéra. De même, aussi incroyable que cela puisse paraître, la Philharmonie ...
vaisseau_ Ingela Brimberg_Alfred Walker_wagner geneva festival

Un puissant Vaisseau fantôme au Wagner Geneva Festival

Virage à 180° le soir du même jour ! Grand écart avec Der Fliegende Holländer, donné dans l’idéal « vaisseau » du Bâtiment des Forces Motrices posé sur le Rhône, et qui propose une manière de condensé de tout ce que 150 ans de mise en scène ont fort heureusement apporté à la cosmogonie wagnérienne. Formidable décor en entonnoir ultra-signifiant, costumes d’un noir expressionnisme pour tous hormis la robe orangée de l’héroïne, vidéo chargée du ...
B'Fest: Fidelio

Beethovenfest Bonn: Fidelio in a Sturm und Drang version

Many years have passed, but Rocco, an old, retired jailer, remembers. He remembers an extraordinary young man, although he was not a young man: his son-in-law, Fidelio, who turned out to be a woman, Leonore. And he remembers Florestan, the prisoner, a victim of the arbitrary power of his boss, Don Pizarro. Owing to his lack of courage, even he had refused to give Florestan a chunk of bread, he, ...
B'Fest: Fidelio

Beethovenfest Bonn: Fidelio en version Sturm und Drang

Bien des années se sont écoulées. Mais Rocco, vieux geôlier retraité, se souvient toujours. Se souvient de ce jeune homme extraordinaire qui pourtant n’en fut pas un, de ce beau-fils (ou presque), Fidelio, qui s’avéra être femme, Leonore. Et il se souvient de Florestan, le prisonnier, victime du pouvoir arbitraire de son chef, Don Pizarro. Par manque de courage il lui avait refusé même un petit bout de pain, lui, ...
Zauberfloete_07

Baden-Baden : Robert Carsen renverse les perspectives de la Flûte enchantée

C’est sous haute couverture médiatique et dans une atmosphère de soir de gala que s’est ouvert le Festival de Pâques de Baden-Baden avec la première de La Flûte enchantée de Mozart. Une distribution luxueuse, une nouvelle mise en scène de Robert Carsen, presque dix-neuf ans après sa première vision de l’œuvre à Aix-en-Provence, et surtout la présence dans la fosse du Philharmonique de Berlin et de son chef Simon Rattle, ...
rsys_35819_50cc94e611321

Munich : Rigoletto ou le trou du souffleur

Heureusement qu’il y ait le trou du souffleur, point d’attraction principal du nouveau Rigoletto munichois. C’est là que les chanteurs se retrouvent pour délivrer, face au public, leurs airs et duos. C’est un concept shakespearien nous apprend Árpád Schilling, homme de théâtre hongrois, dans le programme. Apparemment, pour lui, le théâtre de Shakespeare se caractérise non seulement par l’absence de décors, mais aussi par une absence quasiment totale de toute ...
Parsifal.cd

Envoûtant Parsifal de Marek Janowski

Nouvel opus de l’œuvre titanesque entreprise par Marek Janowski pour enregistrer l’intégrale des opéras de Wagner. Une initiative à nouveau couronnée du succès avec cet envoûtant Parsifal. Favorisant à tous moments le sacré de l’œuvre wagnérienne, le chef allemand porte les solistes. Soignant l’aspect profondément mélancolique et spirituel de l’oeuvre wagnérienne, il laisse cependant ample place à l’expression vocale. Il tisse autour des chanteurs un tapis chargé d’harmonies aux couleurs ...
Vincent Delhoume (Matteo Borsa), Alexande Duhame (Ceprano), Florian Sempey (Marullo) & Zelko Lucic (Rigoletto) © Opéra national de Paris / Christian Leiber

Un Rigoletto dans la tradition, en clair-obscur

Cette première de Rigoletto est une reprise de la production de Jérôme Savary, plusieurs fois rodée sur la scène de Bastille, avec une nouvelle distribution. Massif et imposant, le décor tournant assure une unité aux trois actes : tout de pierres apparentes fissurées, décoré par de discrètes fresques, les mûrs en sont décrépis, rongés à l’image de la corruption qui mine la cour de Mantoue. Sans être novateur, ce parti-pris monumental ...
Rire ou ne pas rire ...

Macbeth à Lille : Rire ou ne pas rire …

Les anglais l’avait trouvé «délirant», d’une «imagination rafraîchissante» et n’avaient pas ri comme ça depuis vingt ans. Ce n’est pas de l’excellent Élixir d’amour de Donizetti, donné à Lille en janvier, qu’il s’agit. Mais de Macbeth de Verdi mis en scène par Richard Jones qui clôt la saison lyrique de l’opéra de Lille. La vedette de ce revival lillois n’est pourtant pas la mise en scène mais la musique. Une direction ...