Mot-clef : Orchestre des Concerts Lamoureux

del pueyo

Le legs Philips d’Eduardo del Pueyo enfin disponible

Le label Eloquence nous restitue enfin, plus de trois décennies après que les premiers disques compacts ont vu le jour, le legs Philips d'Eduardo del Pueyo. Une entreprise qui mérite largement notre attention. Bien que le pianiste Eduardo del Pueyo jouisse d'une réputation de pédagogue remarquable, ayant enseigné à la Chapelle musicale Reine Élisabeth à Waterloo, son héritage discographique reste trop méconnu. Le présent coffret, paru sous la filiale australienne de l'Universal, est ...
Munch

Tout Munch de Paris et de Londres dans un coffret

Voici enfin le coffret présentant l'ensemble des enregistrements signés par Charles Munch en Europe. Une somme impressionnante et grandiose, offrant aussi bien des œuvres pour orchestre que des concertos et des cantates. L'ordonnancement du programme de cette intégrale peut être divisé en deux parties. Pour la première, soit pour les disques 1-6, on nous propose des gravures La Voix de son maître et Erato, faites à Paris dans les années 1965-1968, et ...
dg_igor_markevitch

Coffret Igor Markevitch bienvenu chez DG

Deutsche Grammophon réédite cinq coffrets  « Original Masters » parus au début des années 2000 (Géza Anda, Stefan Ashkenaze, Wilhelm Furtwängler, le Quatuor Janáček) et celui sous rubrique consacré à « Igor Markevitch : un véritable artiste »… comme si les quatre premiers ne l’étaient pas ! Une réédition méritée. Le chef d’orchestre – et compositeur – Igor Markevitch (1912-1983), né à Kiev, a souvent été qualifié de cérébral, ce qui est quelque peu réducteur : certes, ...
decca_jean_martinon_philips_legacy

Tout l’art de Jean Martinon chez Decca et DG

La carrière discographique du chef d’orchestre et compositeur français Jean Martinon (1910-1976) se répartit en gros comme suit : la période anglo-française Decca – Philips, la période américaine RCA (à Chicago), et la seconde période française VOX – DG – Erato – EMI. Jusqu’il y a peu, seule la réédition des gravures anglaises Decca 1951-1960 avait été judicieusement accomplie par Universal (il y manque les quelques tout premiers 78 tours londoniens gravés ...
stravinsky sacre decca

Les Sacres du Printemps

En prélude à l’année Centenaire du Sacre du printemps, Decca plonge dans les archives d’Universal pour nous offrir un coffret, très conceptuel, mais éditorialement unique, avec 38 interprétations différentes du Sacre du Printemps, autant dans ses versions orchestrales (1913, 1921 ou 1947) que dans sa transcription pour deux pianos (1913). Certainement réservé aux collectionneurs émérites et aux fans de la partition, ce coffret n’en n’est pas moins passionnant à travers les évolutions ...
forgottenrecords_roussel_prokofiev_martinon

Jean Martinon et l’Orchestre des Concerts Lamoureux

Lorsqu’on évoque le nom du chef d’orchestre et compositeur français Jean Martinon (1910-1976), on a instantanément à l’esprit ses nombreux enregistrements pour RCA-Sony avec l’Orchestre Symphonique de Chicago dont il fut le directeur musical de 1963 à 1968, et pour EMI, Erato-Warner et Vox avec l’Orchestre National de l’ORTF en tant que chef principal de 1968 à 1973. C’est toutefois oublier que sa carrière discographique avait commencé bien plus tôt, ...
Igor Markevitch dirige des ouvertures de Beethoven

Igor Markevitch dirige des ouvertures de Beethoven

L’Orchestre des Concerts Lamoureux n’est peut être pas le plus prestigieux des orchestres français en activité, mais il est l’un des plus anciens et son passé ne manque pas d’heures de gloire. Créateur de nombreuses œuvres symphoniques françaises (dont Debussy et Ravel pour ne citer que les plus célèbres), il n’en était pas moins à ses débuts, un propagateur de l’art de Richard Wagner, cheval de bataille de son créateur ...
Le Révérend Père Eduard Perrone ressuscite le compositeur Paul Paray

Le Révérend Père Eduard Perrone ressuscite le compositeur Paul Paray

Il existe à Detroit, Michigan, une église catholique nommée Assumption Grotto Church dont l’âme est le Révérend Père Eduard Perrone. Ceci n’aurait rien de particulier si Eduard Perrone n’était pianiste, organiste et n’avait étudié l’harmonie, le contrepoint, et surtout la direction d’orchestre avec Jorge Mester, le célèbre chef de l’Orchestre de Louisville. Si on sait de plus que le Père Perrone s’est passionné pour la musique française depuis sa rencontre avec ...
Charles Münch, un chef d’orchestre en pleine tourmente

Charles Münch, un chef d’orchestre en pleine tourmente

Cette production Artone est probablement l’une des plus passionnantes parmi la quelque soixantaine publiée par Membran, non seulement par le chef d’orchestre et les solistes, mais également par le répertoire proposé : en effet, il n’est pas si courant d’avoir l’occasion d’entendre des œuvres de Marcel Delannoy, Ernesto Halffter ou même Ernest Bloch. La carrière de Charles Münch (1891-1968) – neveu d’Albert Schweitzer et « l’autre grand Charles », d’après François Dru – peut ...
Les vents français dans toute leur gloire et leur splendeur

Les vents français dans toute leur gloire et leur splendeur

Les hasards de la distribution font que nous avons reçu cette production Alpha « Pêcheurs de perles » entièrement consacrée à Mozart après celle plus récente réhabilitant Philippe Gaubert. Cette réception tardive transforme ce disque en un hommage a posteriori au hautboïste Pierre Pierlot malheureusement décédé à Paris le mardi 9 janvier 2007 à l’âge de 85 ans. Le CD le montre particulièrement bien représenté, puisqu’on le retrouve non seulement dans ...
Boléro, mon amour

Pedro de Freitas Branco : Boléro, mon amour

A ceux qui, à l’instar de Ravel lui-même, considèrent que le Boléro n’est pas de la musique, la publication de l’interprétation de Pedro de Freitas Branco (1896-1963) réalisée en 1953 et jamais éditée en CD offre une occasion inespérée de changer d’avis. De grands noms de la musique française de l’époquese sont réunis pour les enregistrements révélés ici : le musicologue Serge Moreux en directeur artistique de la firme Ducretet-Thomson, l’ingénieur ...
André Jolivet (1905-1974)

André Jolivet (1905-1974)

Biographie Montmartrois de naissance, André Jolivet commence l’apprentissage du piano auprès de sa mère, puis avec Madame Casadesus. Enfant de chœur à Notre Dame de Clignancourt, il y suit l’enseignement du Maître de Chapelle l’Abbé Théodas qui l’initie au chant grégorien et aux musiques sacrées de la Renaissance. Toutefois le dessin, la littérature et surtout le théâtre (entrer à la Comédie Française était un de ses rêves d’enfant) emportent ses préférences. ...
La Musique ... Langage universel

La Musique… langage universel

I : Wilhelm Furtwängler ; Haydn : Symphonie N°88. Schumann : Symphonie N°4. Orchestre Philharmonique de Berlin. II : Eugen Jochum ; Mozart : Symhonies N°33, N°36, N°39. Bruckner : Symphonie N°9. Orchestre de la Radio Bavaroise. III : Karl Böhm ; Beethoven : Symphonies N°4 et N°5. Brahms : Symphonie N°2. Reger : Variations sur un thème de Mozart. Orchestre Philharmonique de Berlin. IV : Igor Markevitch ; Schubert. Symphonies N°3, N°4. Berlioz. Symphonie Fantastique. Orchestre Philharmonique de Berlin. Bizet. Jeux d’enfants. Orchestre des Concerts Lamoureux. V : Ferenc ...
Wilhelm Furtwängler en 1951

La direction d’orchestre, origines, chefs, et écoles nationales

I. ORIGINE On sait que, dès l’Antiquité, les chœurs sont dirigés par l’un des chanteurs qui marque les mouvements de la mélodie avec la main, tandis que le coryphée scande la mesure du texte avec ses pieds chaussés de bois ou de fer. Au Moyen âge, les chefs de chœur, pour se distinguer, tiennent un bâton, signe de leur fonction, dans la main gauche tandis qu’ils marquent les temps de la ...