ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Concerti napoletani per violoncello

L’histoire de ce disque est la rencontre entre et accompagnée de son . Les artistes font revivre quatre compositeurs italiens du XVIIIe siècle qui ont particulièrement écrit pour le violoncelle. L’instrument tout récent à l’époque va inévitablement remplacer sa cousine, la viole de gambe. Celle dernière accompagne encore magnifiquement la voix humaine et sait rester discrète alors que le violoncelle prend, quant à lui, entièrement la parole.

Les œuvres de Porpora (1686-1768), Fiorenza ( ?-1764), Leo (1694-1744) et Sabatino (1705-1796) font partie des premières compositions écrites pour permettre au violoncelle de se substituer à la voix humaine qui tenait alors une place royale. Elles exposent les motifs vivants d’un tissu artistique avant-gardiste qui fait la réputation de Naples en cette fin du XVIIe et préfigurent de ce tout nouveau siècle si révolutionnaire que sera le XVIIIe. Naples vit dans la nouveauté et de multiples musiciens ne s’y trompent pas. Ne serait-ce que par la présence de nombreux luthiers installés, très féconds et disposés à donner le meilleur de leur travail pour faire exister ce nouvel instrument. L’école de Musique produit aussi des musiciens libres de toutes contraintes formant, par là-même, un nid idéal pour asseoir le terreau de riches floraisons musicales.

évolue dans ces partitions de façon très aérienne et parfaitement à l’aise dans ce répertoire. Il sait nous présenter les parties virtuoses comme un chant facile et évident. Demandé et apprécié par tous les chefs d’orchestre du monde baroque, les interprétations du violoncelliste, au plus près de la partition, font références. Sans doute grâce à une certaine subtilité de style mais aussi à ses recherches historiques.

L’ nous offre toujours plus de nouveauté en découvrant des auteurs restés dans l’oubli trop longtemps et injustement. Plusieurs fois récompensé, chacune de ses sorties devient un événement à ne pas manquer. La notice qui accompagne ce disque est une source précieuse d’indices pour bien comprendre l’existence de ces concertos, à ne pas négliger.

Lire l’entretien de notre rédacteur Edouard Bailly avec Chiara Bianchini