ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Oscar Strasnoy, union réussie pour mariage raté

Après une gestation mouvementée, Hochzeitsvorbereitungen (mit B und K) qui se voulait une réplique de la Cantate de mariage « Weichet nur, betrübte Schatten » BWV 202 de Jean-Sébastien Bach en est dans sa version définitive le prolongement. mêle librement des extraits de la cantate de Bach dans sa propre cantate sur des textes de Franz Kafka. Point de pastiche ni de collages, les esthétiques des XVIIIe et XXIe siècles se suivent allègrement. Le compositeur n’a pas retouché une seule note de son illustre prédécesseur, si ce n’est quelques notes pour les transitions d’une partie à l’autre, et parfois un contrepoint parlé quand le texte de Kafka se fait écho à celui (anonyme) utilisé par Bach.

oppose donc son propre monde musical, adapté aux textes sarcastiques ou fatalistes de Kafka, face à légèreté et l’optimisme de la Cantate de mariage. L’écriture y est toujours inventive, prolixe en idées musicales, d’un intérêt toujours renouvelé. Si on perçoit ça et là des effets redevables à Gyorgy Ligeti, surtout dans le traitement vocal, nous sommes face à un style fortement personnel, libéré de tout dogmatisme et de toute influence. Les interprètes, que ce soit chez Bach ou Strasnoy, n’appellent aucun reproche. dirige ses troupes avec assurance, jonglant lui aussi joyeusement d’une époque à une autre, et les deux solistes savent adapter leurs organes vocaux aux différentes émissions demandées par la partition. Un disque à se procurer d’urgence, tout comme il est urgent d’écouter cette œuvre surprenante en concert, prochainement donnée en Ile-de-France au mois de mars.

Lire notre entretien avec Oscar Strasnoy