ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Une affaire de goût

Rameau à St Pierre des Cuisines

Voici un concert plein de charme et d’humour qui a été admirablement présenté par . Rameau est paraît-il le musicien apprécié des gens de goût. Il y en avait donc beaucoup en ce soir à St. Pierre des Cuisines ! En fait le festin musical proposé était varié, épicé subtilement, plein d’humour, de sourires complices et d’émotion. Alliant précision, nuances subtiles et phrasés naturels toute la soirée a été un vrai régal.

La virtuosité des instrumentistes est bien connue, à présent c’est l’esprit dont ils sont gorgés qui éclate. Ils se sont régalé des trouvailles instrumentales qu’ils ont fait partager avec bonheur à leur public conquis. Rameau est vraiment un grand musicien ! Toutes les courtes pièces choisies ici sont des chefs d’œuvre mêlant l’humour, l’esprit et une extraordinaire science musicale. L’art de dédicacer des pièces à de grands noms, musiciens, proches ou puissants est tout simplement somptueux chez Rameau. Nous avons pu ainsi passer du rire aux larmes sur tous les rythmes de danses imaginables. Rameau sonne vraiment très bien avec des cordes aussi habiles.

Les transcriptions d’extraits du très célèbre Carnaval des animaux de Saint-Saëns par ont admirablement complété ces portraits. Le clou de la soirée a été un inénarrable duo violon-alto pour le portrait de l’âne !

Jean-Philippe Bec a offert à l’orchestre deux portraits qui ont été créés mondialement ce soir. Agréables compositions maniant la référence aux anciens avec tact et délicatesse, ces deux portraits allégoriques d’Erato et Euterpe sont très complémentaires. Ils ont apporté une note de modernisme sans toutefois aucune rupture. Le retour à Rameau et Saint-Saëns s’est ensuite fait facilement.

L’autre compositeur de la soirée est en fait un membre de l’orchestre. Vincent Gervais est altiste et compose habilement une partition originale pour son orchestre : la meute. Cet hommage au meilleur ami de l’homme décrit l’énergie dont une meute est capable. Cette course insensée et haletante offre aux instrumentistes de beaux morceaux de virtuosité. Vraiment une belle performance !

Le public n’a pas caché son plaisir à être traité en gens d’esprit par des musiciens qui ne manquent ni de talents ni de finesse. Quand l’humour, le talent et la précision se rassemblent le bonheur n’est pas loin. Il était sur toutes les lèvres, sur scène, comme dans la salle.

Crédit photographique Gilles Colliard : © DR