ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Marianne Fiset, un nom à retenir

Musique Sénat est une heureuse initiative, hélas peu connue (et pour cause puisque les concerts sont privés) destinée à la fois à restituer certains lieux aux citoyens (en l’occurrence, les salons du Sénat) et à donner une chance à de jeunes artistes. Forte de ses cinq prix gagnés au Concours Musical International de Montréal, la toute jeune soprano québécoise (28 ans) était dès lors la candidate idéale pour ce dernier concert de la saison.

On doit avouer qu’on arrivait à ce concert vaguement méfiant, s’attendant plus ou moins à entendre les essais d’une voix un peu verte dans un répertoire la dépassant. Or, nous avons entendu ce soir-là une cantatrice aguerrie, à la voix saine, franche et généreuse, une voix pleine, sans complexe et naturellement puissante… et on en est resté bluffé. Il est incroyable de constater à quel point , portée par la musique, se métamorphose et rayonne : ce n’est plus une débutante, C’est déjà une diva ! On remarque juste un peu de mal, souvent, dans les attaques aiguës et piano.

Le programme de la soirée était plus qu’éclectique, mais finalement intelligemment conçu, destiné à mettre en valeur toutes les facettes de l’art de la jeune cantatrice. Les trois Lieder de Strauss faisaient montre d’un souffle incroyablement long, d’une longueur de phrasé infinie. Les Rachmaninov nous cueillent vraiment à froid, et nous font comprendre pourquoi Marianne Fiset exprime le souhait, dans une interview à venir dans nos colonnes, de chanter Tatiana d’Eugène Onéguine. Elle en a la voix et le tempérament exacts. Les mélodies de Ravel et Chausson nous expriment que, si elle n’a pas l’étoffe d’une grande diseuse, sa maîtrise de la diction française est excellente. Enfin, les airs de Puccini nous révèlent à quel point la chanteuse est définitivement prête pour la scène.

En bis, une délicieuse Ode à la lune de Rusalka démontrant encore ses affinités avec la musique de l’Europe de l’Est, et un très attendu « depuis le jour » extrait de Louise de , malheureusement un peu gâté par la fatigue. On le serait à moins après un tel programme !

Une jeune voix, donc, plus que remarquable… Avis aux directeurs d’opéra, plus préoccupés ce soir-là par la finale du concours Operalia !

Ecoutez Marianne Fiset lors de la demi-finale du Concours Musical International de Montréal : http : //www. radio-canada. ca/radio2/cmim2007/

Crédit photographique : ©DR